Groupe de réflexion : Humanisme Respect Dignité
 
AccueilPortailFAQRechercherCalendrierS'enregistrerConnexion
Nous soutenons:
- La Charte des Indignés: ici
- le RIC: ici pour obtenir :
- l'appel à une Constituante: ici
- la reconnaissance du Vote Blanc : ici
---------------


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Le gouvernement confronté à...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pierrot1
Administrateurs
Administrateurs
avatar

Messages : 3220
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 73
Localisation : Hérault ( languedoc-Rousillon )

MessageSujet: Le gouvernement confronté à...   Jeu 31 Jan 2013, 10:52

Le gouvernement confronté à la première grève des fonctionnaires

Publié le 31.01.2013, 07h32 | Mise à jour : 11h12


ARCHIVES. Face à la première grande grève des fonctionnaires jeudi, la ministre de la Fonction publique Marylise Lebranchu a laissé entendre qu'une revalorisation globale des salaires n'était pas d'actualité. | LP/MARC MENOU

Le gouvernement est confronté jeudi au premier grand mouvement de fonctionnaires. Trois syndicats, la CGT, la FSU et Solidaires, appellent aujourd'hui les 5,2 millions d'agents de la fonction publique à la grève. Les revendications se cristallisent principalement sur l'augmentation des salaries et l'emploi.

Le mouvement doit toucher les trois versants de la fonction publique (Etat, Territoriale et Hospitalière) où le gouvernement compte une part importante de son électorat.
SUR LE MÊME SUJET
Hollande crée le malaise chez les fonctionnaires
Les métallos de Florange maintiennent la pression sur l'Elysée et MatignonArcelorMittal : les métallos de Florange encore «plus en colère qu'en 2012» Les syndicats réclament une revalorisation du point d'indice, qui sert de base au calcul des salaires et est gelé depuis 2010. Mais ils entendent aussi faire part de leurs revendications sur l'emploi ou la journée de carence (non indemnisée) en cas d'arrêt maladie.

120 défilés organisés en France

Près de 120 manifestations sont organisées dans tout le pays dont une à 14 heures à Paris à partir de Port-Royal.

Près d'un instituteur sur trois ne donnera pas cours, selon leur principal syndicat, le SNUipp-FSU. De son côté, le ministère de l'Education nationale indique qu'aucune école n'est fermée et que 18% des professeurs des écoles sont en grève jeudi dans le premier degré. A Paris, 6% des enseignants de maternelle et de primaire s'étaient déclarés grévistes, a ajouté le ministère.

«C'est la première fois depuis que ce gouvernement est présent qu'il y a une mobilisation de cette ampleur. L'heure de la mobilisation a sonné», a indiqué Thierry Lepaon, le futur secrétaire général de la CGT, sur RTL. «Les questions sont sur la table, le gouvernement les connaissait avant d'accéder aux responsabilités, il a pris des engagements vis-à-vis des...

Lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
http://www.notresesame.org/
Darna



Messages : 700
Date d'inscription : 18/12/2011
Age : 57
Localisation : Foix

MessageSujet: Re: Le gouvernement confronté à...   Ven 01 Fév 2013, 12:44

La Brigade Anti-terrorisme Financier vous invite

au lancement de l’opération « Casino fatal »

Un objectif : libérer les 65 millions de Français otages de la finance folle

Une stratégie : découper les banques


Le 5 février de 12h30 à 13h

Rdv M° Richelieu-Drouot à la sortie Boulevard Haussmann (75008)
Opportunités photos / vidéos / interviews


En présence, entre autres, de Susan George, Edgar Morin, Gaël Giraud…


Contexte :
Ça y est, François Hollande est parti en guerre « contre le terrorisme »… Mais il a changé de cible. Il y a un an – souvenez-vous, le Bourget ! - son adversaire, c’était la finance : « La première décision à prendre, c’est de séparer ce qui relève du crédit de ce qui appartient aux opérations de spéculation »...
Un an plus tard, la finance continue ses ravages. Mais P. Moscovici, ministre de l'Économie et des Finances (spéculatives), présente au Parlement un projet qui ne change rien – ou presque – pour les banques. De l’aveu de Frédéric Oudéa, patron de la Société générale, devant les députés, 99% de l’activité des banques ne sont pas concernées par le projet de loi ! La Commission des Finances de l’Assemblée nationale commence à en débattre le 6 février 2013.

Action :
Les collectifs « Sauvons les Riches », « Roosevelt 2012 » et « Plate-forme paradis fiscaux et judiciaires » appellent les parlementaires à un sursaut : Non, les banques ne doivent pas faire la loi ! Non, l’argent de l’Etat ne doit pas servir à éponger les pertes des banques et de leurs clients au casino de la finance ! Il faut couper les banques comme Roosevelt l’a fait en son temps, et leur demander des comptes sur leur activité pays par pays.
Devant le siège de la BNP-Paribas, ces collectifs feront donc intervenir un groupe d'agents spéciaux, la BAF, pour réveiller les parlementaires et le gouvernement qui s’est laissé endormir par les banques.

Contacts :
Sauvons les riches : Alix – 06 70 05 36 84
Plate-forme paradis fiscaux et judiciaires : Karine Appy - 01 44 82 80 67 / 06 66 12 33 02,
Roosevelt 2012 : Valentine 06 61 23 34 69v
v
Revenir en haut Aller en bas
http://levillagedessens.free.fr
Pierrot1
Administrateurs
Administrateurs
avatar

Messages : 3220
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 73
Localisation : Hérault ( languedoc-Rousillon )

MessageSujet: Re: Le gouvernement confronté à...   Ven 01 Fév 2013, 15:24

Merci " Darna " pour ces informations très utiles et importantes.

Perso je ne pourrai pas y être , mais cela devrait intéresser du monde.

A+.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.notresesame.org/
Darna



Messages : 700
Date d'inscription : 18/12/2011
Age : 57
Localisation : Foix

MessageSujet: Re: Le gouvernement confronté à...   Ven 01 Fév 2013, 15:31

1 petit dessert ?
Déclaration du réseau des Attac d’Europe
sur la coopération renforcée concernant la taxe sur les transactions financières

Des victoires sont possibles

Le réseau des Attac d'Europe se félicite de la décision du Conseil ECOFIN (Conseil pour les Affaires économiques et Financières) du 22 janvier d'approuver la taxe sur les transactions financières (TTF) et d'avancer dans la procédure de coopération renforcée impliquant 11 États membres de l'Union européenne.

En tant que promoteur initial de cette taxe le mouvement Attac considère cette décision comme une victoire, car elle résulte d'une campagne de plus de 10 ans. Beaucoup d'autres organisations ont travaillé sur le concept, bien que parfois avec des différences importantes.

Il y a quinze ans l'organisation internationale Attac a commencé à se créer partout dans le monde pour exiger la mise en œuvre de cette taxe mondiale dont l'objectif prioritaire, selon nous, n'est pas tant de lever des fonds que de faire partie d'un système de financement des biens communs mondiaux agissant comme un outil réglementaire, redistributif et surtout dissuasif contre la spéculation financière.

Attac rappelle que l'adoption de cette mesure a une haute valeur symbolique : nous avons prouvé que d'autres politiques sont possibles, en proposant une mesure que tout le monde considérait à l'époque comme impossible à mettre en œuvre, et en montrant qu'avec la détermination citoyenne, elle peut être imposée aux gouvernements. Aujourd'hui, la démonstration est faite. C'est important à souligner en ces jours de crise où les politiques d'austérité sont présentées comme inévitables, même si leur inefficacité et leur absurdité a été démontrée.

Ce qui est en train de se passer avec la taxe sur les transactions financières devrait soulever les espoirs de tous ceux qui luttent contre l'austérité et proposent de véritables alternatives. Celles-ci sont possibles et elles seront adoptées, si les citoyens sont décidés à y croire et se battre avec détermination pour les imposer.

La lutte pour cette taxe n'est pas finie

Le diable est dans les détails car rien n'est décidé sur les mécanismes d'application et des zones cibles. Les négociations débuteront après cette décision, mais le taux d'imposition envisagé de 0,1% pour les transactions sur actions et obligations est positif. Il est intéressant de souligner l'inclusion prévue de tous les produits financiers, à la charge de tous les acteurs financiers, y compris les fonds spéculatifs, et le fait que la taxe sera perçue dans le pays de résidence des transferts.

Mais il y a de graves lacunes dans les propositions mises sur la table en ce moment par la Commission : le taux proposé sur les produits dérivés est très faible (0,01%) - ce qui limite sa capacité à enrayer et prévenir la spéculation et la volatilité. Et la taxe ne toucherait pas les transactions en devises, exemptant un marché hautement spéculatif et extrêmement volatile qui déplace € 4 000 000 000 000 par jour. Les es Attac d'Europe vont continuer à faire pression sur les décideurs sur ces points.

D'autres victoires sont nécessaires

Attac reconnaît que, compte tenu de la profondeur de la crise actuelle, peu de problèmes seront résolus par cette taxe en elle-même. D'autres mesures sont nécessaires pour redéfinir les transferts au sein des zones économiques en Europe, même si des sommes non négligeables pourraient être dégagées par l'intermédiaire de la TTF. Pour en finir avec l'actuelle crise économique, sociale et politique en Europe, il faudra notamment une éradication complète des paradis fiscaux et une réforme globale du système fiscal tendant vers l'imposition des revenus du capital à des niveaux égaux ou supérieurs à ceux des revenus du travail.

Le réseau des Attac d'Europe continue de proposer et de lutter pour des alternatives réalistes aux politiques actuelles, avec d'autres mouvements sociaux à travers l'Europe. Le processus d'Altersommet , qui réunira les mouvements sociaux européens en Juin à Athènes, le berceau de la démocratie, est une étape importante à cet égard.

Attac d'Europe, le 1er février 2013


Revenir en haut Aller en bas
http://levillagedessens.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le gouvernement confronté à...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le gouvernement confronté à...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nego csq visit gouvernement a ma... (rde)
» La neige revient, le gouvernement prévient
» Italie: Chute du gouvernement Prodi...
» gouvernement versus r.s.g.
» Les histoires de cul de la gauche qui vont façonner le gouvernement

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Notre Sésame :: Autres Sujets de Discution :: Economie-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: