Groupe de réflexion : Humanisme Respect Dignité
 
AccueilPortailFAQRechercherCalendrierS'enregistrerConnexion
Nous soutenons:
- La Charte des Indignés: ici
- le RIC: ici pour obtenir :
- l'appel à une Constituante: ici
- la reconnaissance du Vote Blanc : ici
---------------


Partagez | 
 

 Roms, fraudes au RSA, montant des aides sociales... Dix clichés sur les pauvres

Aller en bas 
AuteurMessage
Pierrot1
Administrateurs
Administrateurs
avatar

Messages : 3220
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 74
Localisation : Hérault ( languedoc-Rousillon )

MessageSujet: Roms, fraudes au RSA, montant des aides sociales... Dix clichés sur les pauvres   Jeu 24 Oct 2013, 15:45

Roms, fraudes au RSA, montant des aides sociales... Dix clichés sur les pauvres


Rédaction| Fanny Roux | 17/10/2013



Youphil.com a sélectionné quelques clichés tenaces rassemblés par ATD Quart Monde dans "En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté".


Entre la surenchère rhétorique à l’encontre des Roms et les maux que certains responsables politiques prêtent aux personnes bénéficiaires d’aides sociales, quelques points sur les "i" s'imposent, afin de déjouer des clichés qui faussent les débats sur l'exclusion.

Alors que s’ouvre la journée mondiale du refus de la misère, Youphil.com a donc sélectionné dix idées préconçues parmi les dizaines rassemblées par le mouvement ATD Quart Monde, dans son petit livre En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté, publié en septembre 2013. Des idées qui "perpétuent l’exclusion sociale", selon Bruno Tardieu, délégué national du mouvement. Extraits et éclairages.

1. "Les pauvres coûtent chers"

"La pauvreté représente un coût pour la collectivité composé de coûts directs (aides sociales, programmes de lutte contre la pauvreté…) et indirects (manque à gagner sur la consommation, les recettes fiscales, conséquences de la pauvreté sur la santé…)".

Le livre passe en revue différentes études au Canada ou aux Etats-Unis montrant que les "coûts et les conséquences de la pauvreté [pour la société] sont beaucoup plus importants que les dépenses directes effectuées à l’égard des programmes de lutte contre la pauvreté."

On l'oublie parfois, mais les personnes aux revenus modestes participent aussi à l’économie française. Selon la thèse du dernier livre de Martin Hirsch, Cela devient cher d’être pauvre, de nombreux secteurs économiques tireraient profits des populations plus précaires. En effet, les pauvres paieraient plus pour de nombreux services: loyers plus chers au mètre carré pour les petites surfaces, prix des crédits et assurances moins avantageux, etc.

2. "Les pauvres sont des fraudeurs"

"Faux. Ils fraudent beaucoup moins que les autres", explique ATD Quart Monde, tableau comparatif à l’appui. Pour avoir un ordre de grandeur, la fraude au RSA a coûté 60 millions d’euros 2009 (caisse nationale des allocations familiales). La fraude fiscale, elle, a coûté 2,989 milliards d’euros à l’Etat en 2011.



Le thème de la fraude sociale est fréquemment à la une de certains hebdomadaires.

3. "On peut gagner plus avec le RSA qu’avec le SMIC"

Dans la même lignée de contre-vérités diffusées par de nombreux dirigeants politiques à des fins électoralistes: l’image du fameux "profiteur" qui se la coulerait douce avec son RSA et gagnerait même davantage qu’un smicard.

Le livre d'ATD Quart Monde reproduit un tableau comparatif RSA/Smic avec plusieurs situations familiales provenant du rapport 2011 de la MRIE [pdf] sur le sujet qui montre bien qu’au sein d’une famille, il vaut mieux gagner un Smic à temps plein qu’un RSA socle.

Rappelons que le taux de non-recours au RSA socle est d’environ 38% et de plus de 68% pour le RSA-Activité. En résumé, la moitié des gens qui auraient droit au RSA ne le demandent pas.

4. "Les pauvres ne paient pas d’impôts"

Un rappel factuel provenant des travaux des économistes Emmanuel Saez, Camille Landais et Thomas Piketty: "le taux moyen d’imposition (impôts directs et indirects) des 10% les moins riches est environ de 40%; celui des 0,1% les plus riches d’environ 37%, et celui des revenus moyens de 45% à 48%". À noter: le taux d’imposition réel des plus riches est souvent plus faible qu'annoncé en raison des niches fiscales.

5. "Les Roms ne veulent pas s’intégrer"

Cette affirmation qui ne brille pas par sa nuance résonne d’autant plus que le ministre de l’Intérieur Manuel Valls lui-même, l’a paraphrasée, le 23 septembre sur France Inter. En effet, il a postulé que les "Roms n’ont pas vocation à s’intégrer", déclenchant ainsi une vaste polémique.


Lire la suite, écouter France Info et voir la vidéo ici

Ne pas oublier de lire le PDF , un peu long certes mais très intéressant.



Revenir en haut Aller en bas
http://www.notresesame.org/
 
Roms, fraudes au RSA, montant des aides sociales... Dix clichés sur les pauvres
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le chômage grimpe, le montant des aides au logement aussi
» Travaillez-vous ou pas ?
» Roselyne Bachelot, a couvert les fraudes des pharmaciens
» Aides aux jeunes accouchées
» montant en retrait préventif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Notre Sésame :: Autres Sujets de Discution :: Pauvreté-
Sauter vers: