Groupe de réflexion : Humanisme Respect Dignité
 
AccueilPortailFAQRechercherCalendrierS'enregistrerConnexion
Nous soutenons:
- La Charte des Indignés: ici
- le RIC: ici pour obtenir :
- l'appel à une Constituante: ici
- la reconnaissance du Vote Blanc : ici
---------------


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 La reconnaissance du vote blanc, c'est pour quand ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pierrot1
Administrateurs
Administrateurs
avatar

Messages : 3220
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 73
Localisation : Hérault ( languedoc-Rousillon )

MessageSujet: La reconnaissance du vote blanc, c'est pour quand ?   Mer 27 Nov 2013, 18:11

La reconnaissance du vote blanc, c'est pour quand ?

LAURE EQUY 27 NOVEMBRE 2013 À 16:32 (MIS À JOUR : 27 NOVEMBRE 2013 À 17:44)



Les bulletins blancs ne seront pas comptés parmi les suffrages exprimés. (Photo Laurent Troude pour Libération)

DÉCRYPTAGELes députés examineront ce jeudi une proposition de loi en ce sens mais son application risque d'être repoussée.
Les partisans se réjouiront d’une première petite reconnaissance. A priori, ils devraient surtout s’armer de patience. Les députés vont examiner une proposition de loi UDI visant à une timide prise en compte des bulletins blancs. Ce texte permettrait pour la première fois de dénombrer ces électeurs mais ne s’appliquera probablement pas aux municipales de mars, peut-être même pas aux européennes de mai. Une loi qui devrait être votée, pour être aussitôt «enterrée», comme le redoute son auteur François Sauvadet ? Explications.
VOTER BLANC NE SERAIT PLUS NUL
L’idée est de «décompter séparément» les bulletins blancs, lors du dépouillement d'un scrutin, alors qu’aujourd’hui les bulletins blancs sont comptabilisés avec les nuls. Or, pour les défenseurs du vote blanc, les deux démarches sont totalement différentes. «Voter blanc c’est dire qu’on ne se reconnaît pas dans l’offre politique, il s’agit d’une expression sérieuse», revendique François Sauvadet. «Celui qui vote blanc ne s’abstient pas, il dit une insatisfaction à l’égard de l’offre politique», développe Sergio Coronado, député EE-LV. Bref, refuser de choisir entre les candidats proposés, c’est aussi choisir. Rien à voir avec un bulletin nul – raturé, déchiré, où sont mentionnés d’autres noms, des injures, etc.

«Les citoyens pourront donc enfin connaître le pourcentage des électeurs qui ont choisi de glisser un bulletin blanc dans l’urne», explique la proposition de loi. Impossible, aujourd'hui, de le mesurer : au second tour de la présidentielle, les 2 154 956 bulletins blancs et nuls (5,82% des votants) ont été totalisés ensemble.

Avec un vote blanc davantage pris en compte, François Sauvadet espère aussi «dissuader certains électeurs de s’abstenir, voire détourner certains d’entre eux des expressions protestataires et des votes extrêmes», en leur donnant une possibilité supplémentaire de dire leur mécontentement.

UN TEXTE - TROP ? - MODÉRÉ
Cependant, la proposition de loi s’arrête au milieu du gué, regrettent certains, dont son auteur lui-même. Il est question de dénombrer à part les bulletins blancs... sans pour autant les inclure dans le calcul des suffrages exprimés. Les bulletins blancs resteront comptés parmi les votants. Point. En clair, pas de graphique, le soir d’une élection, avec le pourcentage de votes blancs à côté de celui de tel et tel candidat.

François Sauvadet voulait, au départ, aller plus loin. Sa proposition de loi, examinée en première lecture en novembre 2012, suggérait que les votes blancs «entrent en compte pour la détermination des suffrages exprimés». Mais il n’a pas trouvé de consensus sur cette ligne. Le principal obstacle invoqué est celui du second tour de ...


Lire l' article
Revenir en haut Aller en bas
http://www.notresesame.org/
Pierrot1
Administrateurs
Administrateurs
avatar

Messages : 3220
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 73
Localisation : Hérault ( languedoc-Rousillon )

MessageSujet: Re: La reconnaissance du vote blanc, c'est pour quand ?   Ven 29 Nov 2013, 11:02

Élections : le vote blanc bientôt reconnu ?

Par Europe1.fr avec AFP
Publié le 29 novembre 2013 à 09h38
Mis à jour le 29 novembre 2013 à 09h38



Longtemps taboue, cette possibilité de vote pourrait être bientôt reconnue. Voire comptabilisée.

L'INFO. Le vote blanc pourrait bien devenir une réalité, mais après les élections municipales. Les députés se sont en effet prononcés jeudi à l'unanimité pour la reconnaissance des votes blancs, distingués des votes nuls, mais la majorité socialiste a repoussé l'entrée en vigueur de cette mesure prônée par l'UDI après les prochaines élections municipales. Au second tour de l'élection présidentielle de 2012, 2,15 millions d'électeurs, soit 5,8% des votants, ont voté blanc ou nul.

Ce que le texte prévoit. A l'avenir, l'Assemblée nationale veut que soit séparés les votes blancs, considérés comme l'expression d'électeurs qui, tout en jouant le jeu de la démocratie, manifestent qu'ils ne se reconnaissent en aucun des candidats, et les votes nuls, résultant d'erreurs ou d'une volonté de tourner en dérision l'élection. Pas question en revanche, pour les députés, de les inclure dans les suffrages exprimés. L'Assemblée a voté jeudi en deuxième lecture cette proposition de loi, qui va maintenant repartir au Sénat.

En effet, les versions votées par les deux assemblées divergent sur le sort des enveloppes vides, assimilés à des bulletins blancs par les députés et à des nuls par les sénateurs, ainsi que sur la date d'application de la proposition de loi.

Quel timing ? Le texte voté jeudi prévoit, à l'initiative du PS, une entrée en vigueur au 1er avril, après les élections municipales de ...


Lire ici
Revenir en haut Aller en bas
http://www.notresesame.org/
Pierrot1
Administrateurs
Administrateurs
avatar

Messages : 3220
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 73
Localisation : Hérault ( languedoc-Rousillon )

MessageSujet: Re: La reconnaissance du vote blanc, c'est pour quand ?   Ven 29 Nov 2013, 14:46

Le vote blanc : On nous prend pour des nuls

par gruni
jeudi 28 novembre 2013

Aujourd'hui si vous voulez voter blanc vous glissez dans l'urne une enveloppe vide. Ce geste citoyen considéré comme un non choix entre les candidats en présence ne devrait plus dans l'avenir être additionné aux votes nuls qui sont une autre forme d'expression, tout comme l'abstention. Une proposition de loi UDI va dans le sens d'une reconnaissance très timorée du vote blanc. Mais de quoi ou de qui ont peur nos élus.



La proposition de loi examinée par les députés ce jeudi n'entrera probablement en vigueur qu'après les élections municipales voire même les Européennes. Une astuce des socialistes qui ont déposé un amendement pour en reporter l'application et cela pour d'après eux une simple question d'organisation.

Jamais un candidat à la présidentielle avec des chances sérieuses de la gagner n'a proposé dans son programme que le vote blanc soit pris en compte comme un suffrage exprimé. La démocratie serait-elle en danger. Certes non, mais la Constitution prévoit que le Président de la République soit élu avec la majorité absolue et si les votes blancs étaient validés cela ne serait plus toujours le cas. Que faire alors, modifier la Constitution ?

Pour changer notre Constitution il faut que les 3/5 du Parlement votent en faveur de cette modification. Inutile d'y penser et d'ailleurs personne n'y pense, surtout pas les hommes politiques, les femmes non plus ne soyons pas sexistes. Enfin il y a peut-être des exceptions, des gens discrets ou hypocrites. Soyons clairs, on prend les blancs pour des nuls et les noirs avec pour ne pas être soupçonné de discrimination.

Vous allez encore crier que nos élus et ceux nombreux qui voudraient un siège au chaud dans un palais ou une mairie, manquent de courage politique. Vous oseriez ! Allons donc, ils n'ont pas peur voyons, ce n'est finalement qu'une simple question d'organisation.

Et puis imaginez un instant que le vainqueur d'une élection obtienne moins de 50% des suffrages exprimés, où serait sa ...


lire l' article





Dernière édition par Pierrot1 le Ven 29 Nov 2013, 15:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.notresesame.org/
Pierrot1
Administrateurs
Administrateurs
avatar

Messages : 3220
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 73
Localisation : Hérault ( languedoc-Rousillon )

MessageSujet: Re: La reconnaissance du vote blanc, c'est pour quand ?   Ven 29 Nov 2013, 15:49

Vote blanc : fausse alternative au vote FN


Par aubergespagnole(son site)
jeudi 28 novembre 2013

Les députés examinent aujourd'hui 28 novembre, la proposition de loi de l'UDI pour distinguer le vote blanc du vote nul, sans toutefois demander à l'inclure dans les suffrages exprimés. Une fausse bonne idée censée faire reculer le vote FN.


Les principaux partis politiques ne veulent pas inclure les votes blancs dans les suffrages exprimés par crainte d’invalidation des scrutins. (Photo : licence Wikimedia Commons)

L’inoffensive proposition de l’UDI examinée jeudi 28 novembre 2013 pour reconnaître les votes blancs lors des prochains scrutins va encore trop loin pour le PS. La commission des lois de l’Assemblée nationale, sous l’impulsion des socialistes majoritaires veut retarder la date d’entrée en vigueur du texte au 1er avril. Soit après les municipales du 23 et 30 mars 2014. Pourtant, la proposition de l’UDI, exclut la prise en compte des votes blancs dans les suffrages exprimés. Le but est de proposer un exutoire au électeurs du FN qui pourraient ainsi montrer leur désaccord avec les autres partis sans se compromettre dans un vote jugé sulfureux.

L’enjeu est de taille car au second tour de l’élection présidentielle de 2012, ni Hollande, ni Sarkozy, n’auraient sans doute été élus si le vote blanc avait été inclus dans les suffrages exprimés. Selon la Constitution et le code électoral, le Président de la République est élu à la majorité absolue des suffrages exprimés. En mai 2012, Hollande a obtenu 18.000.668 de voix, or, la majorité absolue, si on inclut les votes blanc et nuls, était dans ce cas de 18.508.155 voix. Il s’agit ici d’un calcul théorique en l’absence de pourcentage précis de votes blancs et de l’incertitude sur le vote réel des électeurs, s’ils avaient étés informés que le vote blanc était inclus dans les suffrages exprimés.


Lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
http://www.notresesame.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La reconnaissance du vote blanc, c'est pour quand ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
La reconnaissance du vote blanc, c'est pour quand ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recettes pour quand il fait chaud
» C'est pour quand la sortie de la version 15 de Heredis ?
» avez vous des nouvelles du RETROactif??
» Le disque bleu... Normand
» -24° dans l'Orne???

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Notre Sésame :: Politique en France et ailleurs :: Politique-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: