Groupe de réflexion : Humanisme Respect Dignité
 
AccueilPortailFAQRechercherCalendrierS'enregistrerConnexion
Nous soutenons:
- La Charte des Indignés: ici
- le RIC: ici pour obtenir :
- l'appel à une Constituante: ici
- la reconnaissance du Vote Blanc : ici
---------------


Partagez | 
 

 Fukushima, l’illusion d’une solution

Aller en bas 
AuteurMessage
Pierrot1
Administrateurs
Administrateurs
avatar

Messages : 3220
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 74
Localisation : Hérault ( languedoc-Rousillon )

MessageSujet: Fukushima, l’illusion d’une solution   Lun 13 Jan 2014, 06:35

Fukushima, l’illusion d’une solution

Par olivier cabanel(son site)
mardi 7 janvier 2014


Le nucléaire va-t-il faire tomber l’un des pays les plus puissants de la planète ?

A la lumière du chantier pharaonique de Fukushima, et des milliards dépensés afin de tenter de sauver ce qui pourrait l’être, la question de la survie du Japon pourrait se poser.



Au-delà d’un problématique démantèlement programmé sur 40 ans, ce qui au fil des jours, semble un délai assez optimiste, le chantier du nettoyage de la région souillée par les rejets radioactifs est devenu vrai un casse tête.

Il faudrait dépolluer au moins un territoire de 2000 km2, (lien) soit plus que la superficie département de l’Essonne mais devant l’ampleur de la tache, le gouvernement japonais a limité à 1000 km² la surface à dépolluer (lien) même s’il est admis que les zones dépassant 1 millisievert par an représentent 13 000 km² réparties sur 8 préfectures, soit la superficie de l’Ile de France. lien

La méthode consiste principalement à décaper 10 cm de terre qui seront mis dans des sacs en plastique, sauf que la durée de vie de ces sacs n’excède pas 3 ans.

Bien sur, il est possible aujourd’hui de fabriquer des sacs imputrescibles, mais la loi destinée à défendre l’environnement ne permet pas cette fabrication, et pris par l’urgence, les japonais n’avaient d’autres alternatives que d’utiliser des sacs putrescibles.

Il faudra donc, avant le délai de 3 ans, recommencer l’opération.

Il s’agit aussi de laver le tronc des arbres…de ramasser les feuilles polluées par la radioactivité avec comme but final de permettre à une partie des populations en exode de revenir un jour dans leurs habitations.

Ça, c’est la théorie…en pratique, ca semble un peu plus compliqué.

D’abord parce qu’il parait assez illusoire d’affirmer que la pollution radioactive s’est limitée aux 5 ou 10 cm de surface, laquelle très probablement, avec les pluies, a pu s’enfoncer bien plus profondément, et qu’il serait alors quasi impossible de creuser si profondément sur une telle surface, même si par endroit, la décision de le faire a été prise.

Ensuite parce que déjà, avec seulement 10 cm de terre à décaper, le volume qui serait extrait défie l’imagination : pour 13 000 km², ce qui correspond à la surface réellement polluée, cela représenterait un volume de déblais de 130 milliards de m3, soit 18 500 fois la grande pyramide, et pour les 1000 km² finalement retenus, cela représente tout de même 10 milliards de mètres cubes, soit près de 1500 grandes pyramides.

Pour se donner une idée de la surface de stockage que représente toutes ces déblais de terre radioactive mises en sac, lorsque toute la terre des 1000 km² aura été « empaquetée », cela représentera une surface de 27 km de coté, les sacs étant posés les uns à coté des autres.

Enfin, sur les zones rocheuses, il n’y a d’autre solution que de laver, rendant impossible la récupération de l’eau souillée, laquelle rejoindra un jour ou l’autres les nappes phréatiques, déjà largement polluées dans ...


Lire la suite

Voir aussi les liens ici , ici et d'autres que vous trouverez au fur et à mesure de la lecture de l'article.



Je ne sais pas à vous, mais à moi ça me fait vraiment froid dans le dos.

Quand je pense à toutes ces centrales nucléaires qui existent sur notre planète, sans compter celles qui sont en construction, je me demande si on ne se fout pas complètement de ce que nous laisserons à nos enfants et petits enfants et de ce qui pourra leur arriver.

Pourvu que nous ayons " NOUS " ce que l'on veut, que nous satisfaisions goulument notre boulimie du progrès, peut importe la M.... que nous laisserons à celles et ceux qui nous succèderont.

De toute façons on s'en fout, nous ne serons plus là pour voir.

Elle est pas belle la vie ?   
Revenir en haut Aller en bas
http://www.notresesame.org/
 
Fukushima, l’illusion d’une solution
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fausse illusion !
» Fukushima si loin, si près de la centrale de.....
» Une solution écolo contre les limaces
» Solution de garde collective
» Methode Gordon - Résolution de problèmes en pratique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Notre Sésame :: Nucléaire-
Sauter vers: