Groupe de réflexion : Humanisme Respect Dignité
 
AccueilPortailFAQRechercherCalendrierS'enregistrerConnexion
Nous soutenons:
- La Charte des Indignés: ici
- le RIC: ici pour obtenir :
- l'appel à une Constituante: ici
- la reconnaissance du Vote Blanc : ici
---------------


Partagez | 
 

 L'ONU demande un cessez-le-feu à Gaza, où les combats continuent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pierrot1
Administrateurs
Administrateurs


Messages : 3213
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 72
Localisation : Hérault ( languedoc-Rousillon )

MessageSujet: L'ONU demande un cessez-le-feu à Gaza, où les combats continuent   Lun 21 Juil 2014, 10:09

L'ONU demande un cessez-le-feu à Gaza, où les combats continuent

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 21.07.2014 à 04h44 • Mis à jour le 21.07.2014 à 10h06



Dans Chadjaiya, quartier de la ville de Gaza frontalier d’Israël, dimanche 20 juillet. | ANNIBALE GRECO POUR "LE MONDE"

Réuni d'urgence dans la nuit de dimanche 20 à lundi 21 juillet, le Conseil de sécurité de l'ONU a exprimé sa « grave préoccupation devant le nombre croissant de victimes » du conflit à Gaza, et réitéré son appel à « cesser immédiatement les hostilités » et « au respect des lois humanitaires internationales, notamment sur la protection des civils ».
Le représentant palestinien à l'ONU, Ryad Mansour, avait auparavant dénoncé un « massacre haineux » à Chadjaiya, une banlieue de Gaza qui a connu d'intenses bombardements et de violents combats dimanche, laissant derrière eux des scènes de chaos et plus d'une centaine de Palestiniens tués. Il s'agit du bombardement le plus meurtrier depuis le conflit de 2008-2009 dans l'enclave palestinienne.

Depuis le début de l'offensive israélienne, au moins 512 Palestiniens, dont 112 mineurs, 41 femmes et 25 personnes âgées, ont été tués, selon les secours palestiniens, et plus de 4 000 blessés. La plupart étaient des civils, selon l'ONU. Côté israélien, après la mort de 13 soldats, le bilan des militaires morts dans l'offensive monte à 18.

LES VILLES ISRAÉLIENNES PROCHES DE GAZA EN ÉTAT D'ALERTE

Deux Palestiniens pleurent la mort de deux membres de leur famille tués par l'armée israélienne, dans la ville de Gaza, le 20 juillet. Plus de 60 Palestiniens sont morts suite aux attaques israéliennes le 20 juillet. | ANNIBALE GRECO POUR "LE MONDE"

Sur place, les combats se poursuivaient pour la treizième journée consécutive. L'armée israélienne a annoncé avoir tué dix Palestiniens membres de « groupes terroristes », entrés par un tunnel au nord de la bande de Gaza.
Les localités israéliennes situées à proximité de la bande de Gaza avaient été mises en état d'alerte, et les habitants avaient été appelés à ne pas sortir de chez eux, sans que l'armée ne dise exactement où a lieu l'opération.

Peu de temps avant, Ron Prosor, l'ambassadeur d'Israël aux Nations unies, avait démenti la dernière annonce télévisée de la branche armée du Hamas, selon laquelle elle avait capturé un soldat israélien.

Chejaïya, quartier “martyr” de Gaza
L'offensive israélienne a fait une centaine de morts palestiniens dimanche dans la bande de Gaza, dont au moins 65 rien qu'ici dans le quartier de Chajaya, dans l'est

Lire l'éclairage :Les conditions du Hamas pour un cessez-le-feu avec Israël à Gaza
Revenir en haut Aller en bas
http://www.notresesame.org/
Pierrot1
Administrateurs
Administrateurs


Messages : 3213
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 72
Localisation : Hérault ( languedoc-Rousillon )

MessageSujet: Gaza : le quartier de Chajaya en ruine   Lun 21 Juil 2014, 15:02

Gaza : le quartier de Chajaya en ruine

Monde – Publié aujourd’hui à 07:20 – Mis à jour aujourd’hui à 14:00



Alors que la journée de dimanche fut la plus sanglante depuis le début de l'opération de l'armée israélienne sur Gaza, la localité de Chajaya, située à l'est de la ville, a payé un très lourd tribut. Le dernier bilan sur place fait état de 73 morts. Reportage.


Source


Dernière édition par Pierrot1 le Lun 21 Juil 2014, 17:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.notresesame.org/
Pierrot1
Administrateurs
Administrateurs


Messages : 3213
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 72
Localisation : Hérault ( languedoc-Rousillon )

MessageSujet: Les 23 dates-​​clefs du conflit israélo-​​palestinien   Lun 21 Juil 2014, 15:07



Les 23 dates-​​clefs du conflit israélo-​​palestinien


______________________________________________________________________________________________________________________________________________

Dominique Vidal, lundi 15 janvier 2007
______________________________________________________________________________________________________________________________________________

réactualisé en septembre 2011
______________________________________________________________________________________________________________________________________________



1)-     2 novembre 1917 : La déclaration Balfour

2)-     29 novembre 1947 : Le plan de partage de l’ONU

3)-     114 MAI 1948 : La déclaration d’indépendance d’Israël

4)-     30 MAI 1964 : La création de l’OLP

5)-     JUIN 1967 : Israël occupe la Cis­jor­danie et la bande de Gaza

6)-     16 SEPTEMBRE 1970 : « Septembre noir »

7)-     13 AVRIL 1975 : Le début de la guerre civile libanaise

Cool-     17 MAI 1977 : La victoire du Likoud en Israël  

9)-     17 SEPTEMBRE 1978 : Les accords de Camp David

10)-   6 JUIN 1982 : L’invasion du Liban par Israël

11)-   7 DÉCEMBRE 1987 : Le déclen­chement de l’Intifada

12)-   30 OCTOBRE 1991 : La Conférence de Madrid

13)-   13 SEPTEMBRE 1993 : L’accord d’Oslo

14)-   4 NOVEMBRE 1995 : L’assassinat d’Itzhak Rabin

15)-   25 JUILLET 2000 : L’échec de Camp David

16)-   ??

17)-   ??

18)-   ??  

19)-   ??

20)-   ???

21)-   Conclusion

22)-   ??

23)-   ??


Je n'ai pas trouvé sur cette page les dates correspondantes aux n°: 16,17,18,19,20,22 et 23; croyez bien que j'en suis désolé.

Je vous invite à essayer d'en savoir en vous rendant ici à la Source


Dernière édition par Pierrot1 le Lun 21 Juil 2014, 16:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.notresesame.org/
Pierrot1
Administrateurs
Administrateurs


Messages : 3213
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 72
Localisation : Hérault ( languedoc-Rousillon )

MessageSujet: Le lobby pro-israélien et la politique étrangère américaine    Lun 21 Juil 2014, 16:55

Le lobby pro-israélien et la politique étrangère américaine (J. Mearsheimer et S. Walt)

Catégorie parente: Notes sur oeuvres
Catégorie : Géopolitique
Écrit par L'équipe Scripto


Pour John J. Mearsheimer et Stephen M. Walt, deux universitaires américains reconnus, la politique étrangère des Etats-Unis est trop pro-israélienne pour qu’il ne s’agisse là que d’un choix stratégique purement américain. Un lobby pro-Israël, très puissant, perturbe la stratégie de la (provisoirement ?) première puissance mondiale.

Fait révélateur : les deux grands candidats aux élections US, depuis plusieurs décennies, s’opposent plus ou moins franchement sur tout, sauf sur UN sujet, totem impossible à renverser, tabou impossible à transgresser – la sécurité d’Israël, évidemment.

Pourquoi le soutien à Israël est-il devenu la vache sacrée de la politique US ?

Parce qu’Israël est un partenaire incontournable dans la « lutte contre le terrorisme » ? Non, évidemment : si quelque chose peut appeler le terrorisme anti-américain, c’est précisément le soutien à Israël. Parce qu’Israël serait « le seul pays moyen-oriental qui partage les valeurs démocratiques » ? Non, là encore : le comportement d’Israël à l’égard des Palestiniens écorne régulièrement son image dans le monde, et par contrecoup, celle des Etats-Unis.

Pour John J. Mearsheimer et Stephen M. Walt, c’est le lobby pro-Israël qui explique la politique étrangère des USA s’agissant du Moyen-Orient.




*


Qu’est-ce que ce « lobby pro-Israël » ?

Il ne s’agit ni d’une cabbale, ni d’un complot, mais d’un réseau d’influence comme il y en a d’autres aux Etats-Unis (lobby des armes ‘NRA’, lobby féministe, lobby des « asian Americans », etc.). Les méthodes employées sont dans une large mesure celles communes à tous les lobbys (à l’accusation d’antisémitisme près), mais elles sont déployées avec un savoir-faire et une puissance de feu remarquables. Compte tenu du fonctionnement particulier de la « démocratie » américaine, ceci pose un problème non de légitimité, mais d’équilibre à entre les influences qui s’exercent sur le gouvernement US.

Le lobby pro-israélien est constitué par une nébuleuse de groupes gravitant autour d’un noyau dur. Les liens entre la nébuleuse et le noyau dur ne sont pas nécessairement fonctionnels – la nébuleuse agit souvent comme un premier cercle d’influence, qui répercute au-delà d’elle-même la communication dont Pour John J. Mearsheimer et Stephen M. Walt, deux universitaires américains reconnus, la politique étrangère des Etats-Unis est trop pro-israélienne pour qu’il ne s’agisse là que d’un choix stratégique purement américain. Un lobby pro-Israël, très puissant, perturbe la stratégie de la (provisoirement ?) première puissance mondiale.

Fait révélateur : les deux grands candidats aux élections US, depuis plusieurs décennies, s’opposent plus ou moins franchement sur tout, sauf sur UN sujet, totem impossible à renverser, tabou impossible à transgresser – la sécurité d’Israël, évidemment.

Pourquoi le soutien à Israël est-il devenu la vache sacrée de la politique US ?

Parce qu’Israël est un partenaire incontournable dans la « lutte contre le terrorisme » ? Non, évidemment : si quelque chose peut appeler le terrorisme anti-américain, c’est précisément le soutien à Israël. Parce qu’Israël serait « le seul pays moyen-oriental qui partage les valeurs démocratiques » ? Non, là encore : le comportement d’Israël à l’égard des Palestiniens écorne régulièrement son image dans le monde, et par contrecoup, celle des Etats-Unis.

Pour John J. Mearsheimer et Stephen M. Walt, c’est le lobby pro-Israël qui explique la politique étrangère des USA s’agissant du Moyen-Orient.




*


Qu’est-ce que ce « lobby pro-Israël » ?

Il ne s’agit ni d’une cabbale, ni d’un complot, mais d’un réseau d’influence comme il y en a d’autres aux Etats-Unis (lobby des armes ‘NRA’, lobby féministe, lobby des « asian Americans », etc.). Les méthodes employées sont dans une large mesure celles communes à tous les lobbys (à l’accusation d’antisémitisme près), mais elles sont déployées avec un savoir-faire et une puissance de feu remarquables. Compte tenu du fonctionnement particulier de la « démocratie » américaine, ceci pose un problème non de légitimité, mais d’équilibre à entre les influences qui s’exercent sur le gouvernement US.

Le lobby pro-israélien est constitué par une nébuleuse de groupes gravitant autour d’un noyau dur. Les liens entre la nébuleuse et le noyau dur ne sont pas nécessairement fonctionnels – la nébuleuse agit souvent comme un premier cercle d’influence, qui répercute au-delà d’elle-même la communication dont Pour John J. Mearsheimer et Stephen M. Walt, deux universitaires américains reconnus, la politique étrangère des Etats-Unis est trop pro-israélienne pour qu’il ne s’agisse là que d’un choix stratégique purement américain. Un lobby pro-Israël, très puissant, perturbe la stratégie de la (provisoirement ?) première puissance mondiale.

Fait révélateur : les deux grands candidats aux élections US, depuis plusieurs décennies, s’opposent plus ou moins franchement sur tout, sauf sur UN sujet, totem impossible à renverser, tabou impossible à transgresser – la sécurité d’Israël, évidemment.

Pourquoi le soutien à Israël est-il devenu la vache sacrée de la politique US ?

Parce qu’Israël est un partenaire incontournable dans la « lutte contre le terrorisme » ? Non, évidemment : si quelque chose peut appeler le terrorisme anti-américain, c’est précisément le soutien à Israël. Parce qu’Israël serait « le seul pays moyen-oriental qui partage les valeurs démocratiques » ? Non, là encore : le comportement d’Israël à l’égard des Palestiniens écorne régulièrement son image dans le monde, et par contrecoup, celle des Etats-Unis.

Pour John J. Mearsheimer et Stephen M. Walt, c’est le lobby pro-Israël qui explique la politique étrangère des USA s’agissant du Moyen-Orient.




*


Qu’est-ce que ce « lobby pro-Israël » ?

Il ne s’agit ni d’une cabbale, ni d’un complot, mais d’un réseau d’influence comme il y en a d’autres aux Etats-Unis (lobby des armes ‘NRA’, lobby féministe, lobby des « asian Americans », etc.). Les méthodes employées sont dans une large mesure celles communes à tous les lobbys (à l’accusation d’antisémitisme près), mais elles sont déployées avec un savoir-faire et une puissance de feu remarquables. Compte tenu du fonctionnement particulier de la « démocratie » américaine, ceci pose un problème non de légitimité, mais d’équilibre à entre les influences qui s’exercent sur le gouvernement US.

Le lobby pro-israélien est constitué par une nébuleuse de groupes gravitant autour d’un noyau dur. Les liens entre la nébuleuse et le noyau dur ne sont pas nécessairement fonctionnels – la nébuleuse agit souvent comme un premier cercle d’influence, qui répercute au-delà d’elle-même la communication dont elle est la cible.

Le noyau dur se recrute essentiellement dans la communauté juive américaine, avec laquelle, cependant, il ne se confond pas, loin s’en faut. C’est une partie de cette communauté.

Cette partie de la communauté est organisé dans le cadre d’un réseau de groupes et d’associations qui constituent un « ring », avec l’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC), la Zionist Organization of America (ZOA, spécialisée principalement dans l’activisme en milieu universitaire), l’Israel Policy Forum (think-tank pro-Israël ciblant directement la politique étrangère US), l’Anti Defamation league, et de nombreuses autres organisations de moindre importance. Les relations avec l’American Jewish Committee sont complexes, car il défend, lui, les intérêts juifs, et non israéliens – il serait donc simplificateur de le rattacher directement au « ring » pro-Israël.

L’AIPAC est le maillon le plus lourd de ce « ring » informel. Elle est considérée par les spécialistes comme la première ou la seconde organisation de lobbying aux Etats-Unis, devant la NRA ou l’AFL-CIO (lobby syndical). Fondée en 1951, c’est une émanation directe de l’American Zionist Council. Son budget annuel est, selon les sources, évalué entre 30 et 60 millions de dollars. Elle est spécialisée dans l’influence directe sur le monde politique américain.

L’ADL est, elle, spécialisée dans le harcèlement des opposants. Elle utilise très largement l’accusation d’antisémitisme et, d’une manière générale, promeut un « souvenir » de la Shoah qui ressemble à s’y méprendre à une stratégie d’ingénierie des perceptions visant à développer, dans la population juive, le syndrome de Massada.

La cohérence de ce « ring » est garantie par un principe que les organisations membres du réseau informel respectent scrupuleusement (les récalcitrants sont rappelés à l’ordre par leurs pairs) : les Juifs sionistes américains ont entre eux le droit de débattre de tout (y compris de l’intensité du soutien à Israël), mais seulement entre eux. Le « ring » fonctionne donc avant tout comme un Intranet, dont les abonnés se concertent pour influencer l’Internet (au sens figuré). Lorsque des débats internes au « ring » sortent sur la place publique, c’est (le plus souvent) dans le cadre d’une stratégie de communication polyphonique (on ne peut pas décider de quelle est la meilleure ligne, alors on garde plusieurs fers au feu). De cette manière, le « ring » est capable, dans une large mesure, de recycler ses...



Lire la suite et en savoir plus ici à la Source
Revenir en haut Aller en bas
http://www.notresesame.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ONU demande un cessez-le-feu à Gaza, où les combats continuent   Aujourd'hui à 10:13

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ONU demande un cessez-le-feu à Gaza, où les combats continuent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Portail officiel de la ville du Havre - Demande d'actes
» MODE D'EMPLOI POUR UNE DEMANDE DE DÉBARQUEMENT
» Demande de conseils pour immigrer au Canada
» RSG DEMANDE UN DON($)
» Demande d'aide au Havre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Notre Sésame :: Nouvelles du Monde :: Monde-
Sauter vers: