Groupe de réflexion : Humanisme Respect Dignité
 
AccueilPortailFAQRechercherCalendrierS'enregistrerConnexion
Nous soutenons:
- La Charte des Indignés: ici
- le RIC: ici pour obtenir :
- l'appel à une Constituante: ici
- la reconnaissance du Vote Blanc : ici
---------------


Partagez | 
 

 Orange Day

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Narbonne

avatar

Messages : 1680
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 65
Localisation : Région Parisienne

MessageSujet: Orange Day   Lun 21 Nov 2011, 18:19

Rappel du premier message :

Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Elsolazul

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Orange Day   Mer 29 Fév 2012, 14:53

Revenir en haut Aller en bas
Elsolazul

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Orange Day   Jeu 01 Mar 2012, 20:14

Revenir en haut Aller en bas
Elsolazul

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Orange Day   Ven 02 Mar 2012, 13:27

Le pêcheur mexicain

Au bord de l'eau dans un petit village côtier mexicain, un bateau rentre au port, ramenant plusieurs thons. L'Américain complimente le pêcheur mexicain sur la qualité de ses poissons et lui demande combien de temps il lui a fallu pour les capturer :

" Pas très longtemps ", répond le Mexicain.

" Mais alors, pourquoi n'êtes-vous pas resté en mer plus longtemps pour en attraper plus? " demande l'Américain. Le Mexicain répond que ces quelques poissons suffiront à subvenir aux besoins de sa famille.

L'Américain demande alors : " Mais que faites-vous le reste du temps? "

" Je fais la grasse matinée, je pêche un peu, je joue avec mes enfants, je fais la sieste avec ma femme. Le soir, je vais au village voir mes amis. Nous buvons du vin et jouons de la guitare. J'ai une vie bien remplie ".

L'Américain l'interrompt : " J'ai un MBA de l'université de Harvard et je peux vous aider. Vous devriez commencer par pêcher plus longtemps. Avec les bénéfices dégagés, vous pourriez acheter un plus gros bateau. Avec l'argent que vous rapporterait ce bateau, vous pourriez en acheter un deuxième et ainsi de suite jusqu'à ce que vous possédiez une flotte de chalutiers. Au lieu de vendre vos poissons à un intermédiaire, vous pourriez négocier directement avec l'usine, et même ouvrir votre propre usine. Vous pourriez alors quitter votre petit village pour Mexico City, Los Angeles, puis peut-être New York, d'où vous dirigeriez toutes vos affaires. "

Le Mexicain demande alors : " Combien de temps cela prendrait-il? "

" 15 à 20 ans ", répond le banquier américain.

" Et après? "

" Après, c'est là que ça devient intéressant ", répond l'Américain en riant.

" Quand le moment sera venu, vous pourrez introduire votre société en bourse et vous gagnerez des millions ".

" Des millions? Mais après? "

" Après, vous pourrez prendre votre retraite, habiter dans un petit village côtier, faire la grasse matinée, jouer avec vos petits-enfants, pêcher un peu, faire la sieste avec votre femme et passer vos soirées à boire et à jouer de la guitare avec vos amis. "
Revenir en haut Aller en bas
Elsolazul

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Orange Day   Dim 04 Mar 2012, 17:49

Revenir en haut Aller en bas
Elsolazul

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Orange Day   Mar 06 Mar 2012, 15:45

Revenir en haut Aller en bas
Elsolazul

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Orange Day   Ven 09 Mar 2012, 17:16

Revenir en haut Aller en bas
eveil

avatar

Messages : 381
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 54
Localisation : Aquitaine

MessageSujet: Re: Orange Day   Sam 10 Mar 2012, 10:27


Laughing c' est toujours mieux que rien....
Revenir en haut Aller en bas
http://rcdnm.discutforum.com/portal
Elsolazul

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Orange Day   Sam 10 Mar 2012, 15:52

....
Revenir en haut Aller en bas
Elsolazul

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Orange Day   Mar 13 Mar 2012, 16:13

Revenir en haut Aller en bas
Elsolazul

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Orange Day   Ven 16 Mar 2012, 13:46

Revenir en haut Aller en bas
Elsolazul

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Orange Day   Lun 19 Mar 2012, 17:07

Revenir en haut Aller en bas
eveil

avatar

Messages : 381
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 54
Localisation : Aquitaine

MessageSujet: Re: Orange Day   Jeu 22 Mar 2012, 17:03

Revenir en haut Aller en bas
http://rcdnm.discutforum.com/portal
Elsolazul

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Orange Day   Sam 24 Mar 2012, 09:40

glané sur le net

....Ce ravin, dans lequel nous pénétrons avec tant de bonheur pour y contempler en un étroit espace le tableau de la nature libre et pour échapper à l’ennui de cultures monotones et barbares, une multitude d’animaux et de bestioles, réfractaires comme nous, s’y glissent afin d’y trouver un abri contre l’homme, le grand persécuteur ; malheureusement, l’âpre chasseur les suit aussi dans cette retraite, en dépit des ronces et des racines. Des terres fraîchement remuées, des trous noirs ouverts dans les berges nous révèlent les cachettes des lapins et des renards ; à notre approche, les couleuvres enroulées développent prestement leurs anneaux et disparaissent dans les fourrés ; des lézards plus rapides, s’échappent en faisant bruire les feuilles tombées ; les insectes sautillent sur le sable et se balancent aux herbes ; on entrevoit des nids d’oiseaux dans l’épaisseur des broussailles : tout un monde de fugitifs est dans cet asile, où il trouve à la fois la nourriture et l’abri.

C’est qu’en effet, dans ce petit ravin, large de quelques mètres à peine, la végétation est des plus variées ; une multitude de plantes, d’origine et d’attitude diverses, s’y rencontrent, tandis que dans les champs voisins l’uniformité du terrain de labour laisse germer seulement, outre les semences jetées par le cultivateur, les graines de quatre ou cinq « mauvaises herbes, » banal ornement de tous les sillons. Dans cette étroite fissure, invisible de loin, sauf par la verdure de ses bords, toutes les qualités du sol, tous les contrastes de sécheresse et d’humidité, toutes les différentes d’ombre et d’insolation sont brusquement juxtaposées et par suite nombre de plantes, bannies des vulgaires terrains de culture, trouvent dans ce coin respecté de l’homme un milieu propice où elles se développent avec joie. Le sable tamisé par les eaux a ses herbes spéciales, de même que les amas de cailloux éboulés et l’argile ocreuse et les interstices de la roche dure. Les terres végétales mélangées en diverses proportions ont aussi leur flore ou leur florule ; la pente rapide exposée au soleil du midi est revêtue d’herbes et d’arbustes qui se plaisent dans un terrain sec, le fond humide où ne darde jamais un rayon de soleil a tout une autre végétation, la vase où l’eau séjourne encore se distingue aussi dans ce monde végétal par des représentants qui lui sont propres.

Et pourtant nul désordre dans cette étonnante diversité ! Au contraire, les plantes groupées librement, suivant leurs affinités secrètes et la nature du terrain qui les porte, constituent par leur ensemble un spectacle emplissant l’âme d’une impression singulière d’harmonie et de paix. Là, rien d’artificiel ni d’imposé comme dans un régiment de soldats au geste mécanique, au costume uniforme, mais le pittoresque, le charme poétique, la liberté d’attitude et d’allure, comme dans une foule d’hommes de tous les pays où chacun se rapproche des siens. Il est vrai, dans ce ravin aussi bien que sur la terre entière, la bataille de la vie pour la jouissance de l’air, de l’eau, de l’espace et de la lumière ne cesse pas un instant entre les espèces et les familles végétales ; mais cette lutte n’a pas encore été régularisée par l’intervention de l’homme, et l’on croirait, au milieu de ces plantes si diverses et si gracieusement associées, se trouver dans une république fédérative où chaque existence est sauvegardée par l’alliance de toutes. Même les colonies de plantes étrangères à la nature libre sont respectées, du moins pour un temps : sur une corniche de terre qui s’est affaissée et qui reste suspendue au flanc de la berge, je vois se balancer les hampes flexibles d’une touffe d’avoine, humble colonie d’esclaves fugitifs aventurés dans un monde de libres héros barbares.

Aussi bien que le ruisseau de la vallée et les grands fleuves de la plaine, le petit ravin a ses bords ombragés d’arbres. Le tremble s’élève à côté du hêtre et du charme ; les feuilles si finement découpées du frêne se montrent entre deux larges ormeaux au branchage étalé ; le tronc blanc du bouleau resplendit à côté de la rugueuse et sombre écorce du chêne. Vers le haut de la pente, là où le ravin n’est plus guère qu’un plissement du sol, des pins à l’air grave, au feuillage presque noir, se sont assemblés comme pour un concile. Autour d’eux, la terre sans végétation a disparu sous une couche épaisse d’aiguilles de couleur de rouille, tandis que non loin de là, un joyeux mélèze, à la claire verdure, ne jaillit que par la cime, fièrement drapée de clématite, hors d’un fourré d’arbustes et de broussailles. A cause de l’extrême variété des conditions du sol, l’étroit rideau est bien plus riche en espèces diverses d’arbres que des forêts entières recouvrant de vastes territoires. D’ailleurs, en maint endroit, les troncs sont tellement rapprochés que d’une berge à l’autre, on ne voit pas se glisser un seul rayon de lumière ; du fond des gouffres, les arbres s’élancent comme les colonnes pressées d’un édifice, puis au niveau des berges, les branches s’étalent largement, enveloppent de leur verdure les troncs qui croissent sur la berge et vont avidement chercher leur nourriture d’air libre au-dessus des champs labourés

Sous ces voûtes d’ombre, dans les profondeurs du ravin, la température est toujours fraîche, même au plus fort de l’été ; les rameaux entrecroisés empêchent l’atmosphère humide de s’échapper dans l’espace et, grâce à la moite vapeur, les fougères aux grandes feuilles retombantes, les champignons groupés fraternellement en petites assemblées croissent et prospèrent sur toutes les berges. L’air est tellement pénétré d’humidité qu’il suffit de fermer les yeux pour se croire au bord d’un ruisseau glissant silencieusement dans son lit. D’ailleurs, l’eau est en effet bien là ; c’est en apparence seulement qu’elle a disparu. Les mousses qui tapissent le fond du ravin, et recouvrent les racines des arbres se sont gonflés de liquide pendant la dernière inondation : dilatées comme des éponges, elles gardent longtemps cette humidité nourricière, puis, à la moindre pluie, elles se remplissent de nouveau en absorbant avidement les gouttelettes tombées. Ainsi de mousse en mousse et de plante en plante, dans la multitude infinie des cellules organiques, se retrouve encore le flot continu du ruisseau, de l’origine à l’issue du ravin. Sans doute on ne le voit pas, on ne l’ entend point murmurer, mais on le devine et l’on jouit de la douce fraîcheur qu’il répand dans l’atmosphère.

Chose admirable et qui m’enchante toujours ! ce ruisselet est pauvre et intermittent ; mais son action géologique n’en est pas moins grande ; elle est d’autant plus puissante relativement que l’eau coule en plus faible quantité. C’est le mince filet liquide qui a creusé l’énorme fosse, qui s’est ouvert ces entailles profondes à travers l’argile et la roche dure, qui a sculpté les degrés de ces cascatelles, et, par l’éboulement des terres, a formé ces larges cirques dans les berges. C’est aussi lui qui entretient cette riche végétation de mousses, d’herbes, d’arbustes et de grands arbres. Est-il un Mississippi, un fleuve des Amazones qui proportionnellement à sa masse d’eau, accomplisse à la surface de la terre la millième partie de ce travail ? Si les rivières puissantes étaient les égales en force du ruisselet temporaire, elles raseraient des chaînes de montagne, se creuseraient des abîmes de plusieurs milliers de mètres de profondeur, nourriraient des forêts dont les cimes iraient se balancer jusque dans les couches supérieures de l’air. C’est précisément dans ses plus petites retraites que la nature montre le mieux sa grandeur. Étendu sur un tapis de mousse, entre deux racines qui me servent d’appui, je contemple avec admiration ces hautes berges, ces défilés, ces cirques, ces gradins et la sombre voûte de feuillage qui me racontent avec tant d’éloquence l’œuvre grandiose de la goutte d’eau.
Revenir en haut Aller en bas
eveil

avatar

Messages : 381
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 54
Localisation : Aquitaine

MessageSujet: Re: Orange Day   Sam 24 Mar 2012, 13:18

Je répondrais place à la nature et vive le printemps.... cheers

Elsolazul

EVEIL
Revenir en haut Aller en bas
http://rcdnm.discutforum.com/portal
Elsolazul

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Orange Day   Dim 25 Mar 2012, 18:31

J'suis content.... C'est le printemps.... :D

Revenir en haut Aller en bas
Elsolazul

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Orange Day   Lun 26 Mar 2012, 09:25

Je vous laisse chers amis, 15 jours sans ordi... mais le Revenu de Base je n'oublie.

Un peu en avance, je vous souhaite à tous et toutes...

JoYeUsEs FêTeS dE PâQuEs!!!


Revenir en haut Aller en bas
Pierrot1
Administrateurs
Administrateurs
avatar

Messages : 3218
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 72
Localisation : Hérault ( languedoc-Rousillon )

MessageSujet: Re: Orange Day   Lun 26 Mar 2012, 10:00

Bonjour " Elsolazul " ,

Merci pour ton sympathique message.

Repose-toi bien , tu reviens quand tu veux , tu es ici chez toi.

A mon tour avec un peu d'avance , je te souhaite de très bonnes et joyeuses fêtes de Pâques.

Gros bisous .
Revenir en haut Aller en bas
http://www.notresesame.org/
eveil

avatar

Messages : 381
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 54
Localisation : Aquitaine

MessageSujet: Re: Orange Day   Lun 26 Mar 2012, 11:50

A + Elsolazul....

EVEIL
Revenir en haut Aller en bas
http://rcdnm.discutforum.com/portal
eveil

avatar

Messages : 381
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 54
Localisation : Aquitaine

MessageSujet: Re: Orange Day   Mer 04 Avr 2012, 00:51

Revenir en haut Aller en bas
http://rcdnm.discutforum.com/portal
Elsolazul

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Orange Day   Mar 10 Avr 2012, 20:55

¡Re-hola! Re-bonjour!
éveil, Magnifique vidéo!!! :D


Revenir en haut Aller en bas
Elsolazul

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Orange Day   Ven 13 Avr 2012, 09:01

Revenir en haut Aller en bas
Elsolazul

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Orange Day   Mar 17 Avr 2012, 08:48

Revenir en haut Aller en bas
Elsolazul

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Orange Day   Ven 27 Avr 2012, 17:27

Revenir en haut Aller en bas
Elsolazul

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Orange Day   Dim 29 Avr 2012, 09:06

Revenir en haut Aller en bas
Elsolazul

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Orange Day   Lun 07 Mai 2012, 09:49

Journée Européenne du Revenu de Base : 9 Mai

Superdingo, t'as vu cette date?





et une image que je n'arrive pas à cadrer...
http://martouf.ch/utile/images/divers/perso/2012_04_17_11_53_cerveau_revenu_de_base_inconditionnel.png


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Orange Day   

Revenir en haut Aller en bas
 
Orange Day
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» beignes à l'orange
» pommes et pain d'épices poelés confiture orange carottes
» Salade de carottes et d'orange au yogourt
» petit livre orange
» Mijoté de boeuf à l'orange et aux épices

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Notre Sésame :: Divers :: Orange Day-
Sauter vers: