Groupe de réflexion : Humanisme Respect Dignité
 
AccueilPortailFAQRechercherCalendrierS'enregistrerConnexion
Nous soutenons:
- La Charte des Indignés: ici
- le RIC: ici pour obtenir :
- l'appel à une Constituante: ici
- la reconnaissance du Vote Blanc : ici
---------------


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Les premiers trains privés conduits par des retraités

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Pierrot1
Administrateurs
Administrateurs
avatar

Messages : 3220
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 73
Localisation : Hérault ( languedoc-Rousillon )

MessageSujet: Les premiers trains privés conduits par des retraités   Ven 25 Nov 2011, 21:43


L’opérateur ferroviaire privé Thello innove dans tous les domaines. Les premiers trains de passagers privés Paris-Rome et Paris-Venise ont été confiés à des retraités.


Le 11 décembre, date du big bang des horaires à la SNCF (voir notre dossier de cette semaine), sera aussi celle des nouveautés pour le transport privé de passagers. Thello a confié à des cheminots retraités les premiers trains privés transportant des passagers entre Paris et Rome, ainsi qu’entre Paris et Venise.

La filiale de Veolia Transdev, première entreprise se lançant dans le transport de voyageurs en concurrence avec la SNCF, casse les prix pour ses premiers trains privés entre Paris et Rome et Paris et Venise. Et les salaires… Les nouveaux salariés de Thello sont en fait des retraités que...


Lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
http://www.notresesame.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les premiers trains privés conduits par des retraités   Ven 25 Nov 2011, 21:59

Il est difficile de condamner les retraités qui reprennent du service, chacun est libre de vouloir travailler ou pas.

Il est dommage que l'entreprise ne mise pas sur une parité débutant/expérimenté.

Je suis pas contre si les personnes se sentent capables de travailler le plus longtemps possible mais cela ne doit pas devenir une obligation.

Il faut vraiment redéfinir ce terme de "travail". Personnellement, je vois bien comme avancée sociale la retraite à 45 ans.

Je suis à un âge où je souhaite transmettre mon savoir professionnel aux jeunes, je préfère largement profiter de la vie pour découvrir le monde. Garder tout ce que sais jusqu'a`ma retraite, quel intérêt?
Revenir en haut Aller en bas
K6 de Dijon

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 22/11/2011

MessageSujet: Re: Les premiers trains privés conduits par des retraités   Dim 04 Déc 2011, 00:30

Dans la vie il y a un temps pour tout :
a) le temps du bébé pendant lequel on découvre le monde alentours ;
b) le temps de l'enfant pendant lequel on continue de découvrir tout en apprenant à lire, écrire et compter ;
c) le temps pendant lequel on découvre les sensations de son corps, l'on continue à découvrir le monde et l'on fait des études ;
d) vient le temps de l'âge adulte pendant lequel on cherche à trouver sa place dans la société ;
e) puis ensuite le temps de la maturité où l'on a trouvé sa place et l'on maitrise son métier ;
f) puis vient le temps où l'on se fatigue plus vite, selon la pénibilité des métiers (physique, tension nerveuse, …) ce temps peut commencer plus tôt pour les uns que pour les autres, c'est un temps où l'on aimerais transmettre ce que l'on a appris et là on vous met à la retraite ;
g) enfin vient le temps où l'on passe plus de temps à se reposer car l'on décline.

Les temps de travail ont été défini par les employeurs, les industriels principalement qui cherchent à utiliser un bon ouvrier le plus longtemps possible. Les syndicats ont permis de réguler cela dans une certaine mesure, mais il reste du chemin à faire et ce chemin qui est d'adapter au mieux selon les conditions réelles d'emploi, s'il est plus dur, etc. Les syndicats manquent cruellement de personnes qui viennent apporter leur vécu, leur expérience dans des domaines.
C'est la culture de l'individualisme de l'après guerre et de mai 1968 qui sont à l'origine de la désaffection des syndicats, nous le payons aujourd'hui.

Mais ce fil de discussion soulève un problème.
Si les conducteurs de trains ne sont plus bon pour le service dans les entreprises publiques car il y a trop de risque pour les passagers et pour le matériel, comment se fait-il que des compagnies privées puissent les employer sans les faire assister par un jeune en formation ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les premiers trains privés conduits par des retraités   Dim 04 Déc 2011, 06:02

Citation :
Mais ce fil de discussion soulève un problème.
Si les conducteurs de trains ne sont plus bon pour le service dans les entreprises publiques car il y a trop de risque pour les passagers et pour le matériel, comment se fait-il que des compagnies privées puissent les employer sans les faire assister par un jeune en formation ?

Si nous allons sur le terrain droit public/droit privé ouh la la la...Beaucoup de différences qui avantagent parfois le public, parfois le privé. La loi se contourne facilement et puis la théorie, c'est bien, la pratique c'est tout autre chose...

La recherche du profit à tout prix par des entreprises peu scrupuleuses donnera pas ses fruits. Les entreprises innovantes savent équilibrer un tout.

Il y a un temps pour travailler, un temps pour se reposer. Or l'impression du monde actuel est que le travail doit se fournir 24h/24h (selon certains).

La société est composée d'êtres humains. A nous de changer et d'éviter l'immobilisme. Les machines remplacent l'homme, il aura donc du temps pour arriver à maturité.
Revenir en haut Aller en bas
Narbonne

avatar

Messages : 1680
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 65
Localisation : Région Parisienne

MessageSujet: Re: Les premiers trains privés conduits par des retraités   Dim 04 Déc 2011, 07:32

A la SNCF, un roulant peut partir à la retraite à 50 ans et un non roulant à 55 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Pierrot1
Administrateurs
Administrateurs
avatar

Messages : 3220
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 73
Localisation : Hérault ( languedoc-Rousillon )

MessageSujet: Re: Les premiers trains privés conduits par des retraités   Dim 04 Déc 2011, 08:34

Le privé comme le public , ont chacun leur propre régime de retraite , je pense qu'il faut le respecter.

A nous si quelque chose ne nous convient pas dans ces systèmes , de nous manifester toutes et tous ensembles pour les faire changer , réclamer et faire valoir ce qui est juste.

Mais surtout une chose , ne jouons pas le jeu de nos dirigeants , qui encore une fois pour changer , s'amusent bien en nous divisant et ça marche pour eux.

Il faudrait que nous pensions à un système juste et équitable pour tout le monde , et surtout que personne ne soit lésé.

Trouver un système qui permette aux retraités(es) de vivre dignement.

Je pense , ( moi qui n'ai qu'une petite retraite du BTP) , que entre nous dire , " ces fonctionnaires ils font toujours grève , ils nous gonflent , on se demande ce qu'ils veulent , ils n'en n'ont jamais assez , etc..." , n'est pas forcément ce que nous savons faire de plus malin.

Pour quoi tirer vers le bas celles et ceux qui ont la chance de pouvoir encore vivre un peu dignement ?

Pourquoi plutôt que de tirer leur situation vers le bas , n'essayerions nous pas d'obtenir les mêmes niveaux de vie qu'eux , même si le privé reste le privé et que le public reste le public , là n'est pas le problème , on se fout des différences de règles , l'essentiel est surtout de réunir les conditions nécessaires , pour vivre comme des êtres humains.

Ne jalousons pas les autres , mais si leurs revenus sont justes et qu'ils sont ce dont chacun d'entre nous toutes et tous avons besoin pour vivre dignement , faisons tout ce qu'il nous est possible pour l'obtenir , ne cherchons pas à casser leurs revenus car nous en subirons les conséquences nous aussi. scratch

Je dirai donc pour ma part que le système actuel fait que suivant dans quoi on travaille on part à la retraite à tel ou tel âge , dès qu'on à l'âge de la retraite et qu'on la prend , on doit pouvoir vivre dignement , alors restons à notre place de retraité , allons à la pêche , à la chasse , jouer à la pétanque , ou faire n'importe quoi ailleurs , mais surtout , le travail ne nous appartient plus , laissons le aux jeunes qui ont eux besoin de travailler et de construire à leur tour leur retraite.

N'allons pas leur piquer leur pain sous leur nez en cumulant les revenus de notre retraite plus ceux du travail que nous volons à nos propres enfants.

Si nos retraites ne nous conviennent pas , battons-nous jusqu'à ce qu'elles nous conviennent , et surtout ne sortons pas dans la rue pour aboyer 5mn. et rentrer dans notre niche sans que plus personne nous voit , soyons constants et allons jusqu'au bout. lol!



Dernière édition par Pierrot1 le Dim 04 Déc 2011, 13:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.notresesame.org/
Narbonne

avatar

Messages : 1680
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 65
Localisation : Région Parisienne

MessageSujet: Re: Les premiers trains privés conduits par des retraités   Dim 04 Déc 2011, 09:42

la notion de pénibilité devrait un critere (pas simple à mettre en place, multi employeurs, travail reel, ...) dans le calcul.
Revenir en haut Aller en bas
Pierrot1
Administrateurs
Administrateurs
avatar

Messages : 3220
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 73
Localisation : Hérault ( languedoc-Rousillon )

MessageSujet: Re: Les premiers trains privés conduits par des retraités   Dim 04 Déc 2011, 11:05

Il est bien évident qu'il n'est pas du tout facile de mettre tout çà en place , mais une fois en place , ce serait tellement respectueux et confortable pour tout le monde.

Puis ça occuperait du monde , ça ferait réfléchir à comment faire.

Pendant ce temps on ne poserait pas la question de savoir comment escroquer ou voler son voisin , pour arrondir nos fins de mois.

Ne dit-on pas par ailleurs que c'était parce que c'était impossible qu'ils l'ont fait ?

Quand l'envie de vaincre et de réussir sont là , réunies , rien n'est plus impossible , seule reste impossible la volonté de ne rien faire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.notresesame.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les premiers trains privés conduits par des retraités   Dim 04 Déc 2011, 13:20

Tu touches un problème important Pierrot en parlant de la jalousie. Beaucoup de critiques se basent sur des comparations et ce sentiment négatif or c'est pas comme ça qu'on y arrivera.

Je trouve anormal que la société réserve un sort peu favorables aux "vieux" ou autrements dits aux non-actifs en langage langue de bois (que jaime pas).

Ici en Espagne, beaucoup de grand-parents gardent leurs petits enfants parce que les parents restent trop longtemps au travail. C'est injuste car certaines personnes abusent de chantage émotionnel...

Les personnes qui ont travaillé durement doivent se reposer et profiter de la vie pour le bien de tous. J'aime mon unique grand-mère maternelle que je connais. Elle a fait beaucoup d'effort et bien que cela m'attriste elle est sur déclin mais c'est le cycle de la vie...Je n'ai pas eu la chance de connaître mes grands-pères qui m'ont sûrment donné de leur combativité dans leurs gènes. Je sais aussi qu'ils étaient très travailleur comme des millions d'hommes.

Les personnes doivent vivre dignement, c'est pourtant pas compliqué !!!

Je trouve injuste que le coût des maisons de retraite dépasse largement le montant des pensions après tout le travail fourni de nos anciens pour la société.
Revenir en haut Aller en bas
K6 de Dijon

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 22/11/2011

MessageSujet: Re: Les premiers trains privés conduits par des retraités   Dim 04 Déc 2011, 16:52

Je ne pense pas avoir mis en situation d'opposition le public et le privé.
J'ai parlé des conducteurs de motrices du service public car ils partent plus tôt en retraite. Les conducteurs de motrices du secteur privé conduisent jusqu'à 57 ans et sont reclassés jusqu'à l'âge de la retraite dans des emplois demandant moins de capacités physiques ou nerveuses.

Comment peut-on jouer entreprises publiques contre entreprises privées, je compare cela à jouer industries de pointes contre entreprises aux métiers anciens.
Nous devons chercher une harmonisation pour que les plus défavorisés vivent dignement, pour que l'on vive de son travail et non pour que l'on soit en état de survie.
Mais il est des entreprises dans lesquelles les gens se syndiquent et s'organisent et d'autres entreprises dans lesquelles les gens sont pas ou très peu syndiqués.
Les râleurs doivent se syndiquer pour être mieux représentés et défendus.

Le climat social est aussi la conséquence de cet individualisme qui fait que les gens ne se syndiquent pas, ne s'engagent pas dans des réflexions collectives sur la vie en commun.
Que font les râleurs pour leur quartier, leur commune, leur canton, etc. ?


La notion de pénibilité est à l'étude et je pense qu'elle aboutira. Mais pour cela encore faut-il que les gens viennent aux réunions dans lesquelles nous en parlons.
Certains veulent faire une approche annuelle, d'autre souhaitent une approche trimestrielle et d'autres souhaitent une approche mensuelle.
Qui va venir apporter de l'eau au moulin pour que nous choisissions la solution la plus adaptée, la solution qui collera le plus à la réalité ?


Dernière édition par K6 de Dijon le Sam 17 Déc 2011, 02:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pierrot1
Administrateurs
Administrateurs
avatar

Messages : 3220
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 73
Localisation : Hérault ( languedoc-Rousillon )

MessageSujet: Re: Les premiers trains privés conduits par des retraités   Mar 06 Déc 2011, 22:57


Il y a quelque dizaines d"années en arrière , il y avait en France , du travail des entreprises assez importantes , les gens se syndiquaient , ça en valait la peine.

De nos jours , nous n'avons pratiquement plus de grandes entreprises , se syndiquer ne veut plus rien dire.

Il ne reste plus que des petites entreprises , des artisans , des auto-entrepreneurs , des CDD ? des CDI qui ne veulent plus rien dire ; à quoi ça leur sert de se syndiquer ?

Iront-ils manifester ou faire grève ?

D'autre part la carte du syndicat n'est pas gratuite , et ensuite quand on l'a ça nous avance à quoi ? Quoi qu'il arrive à la masse ouvrière , les syndicats sont absents.

De temps en temps ils viennent aboyer , lancer quelques belles paroles , et après ???

J'ai posté ici , http://notresesame.forumgratuit.org/t885-enquete-sur-l-argent-des-syndicats , quelques sujets sur l'argent noir des syndicats , cela ne nous donne pas trop envie de nous syndiquer , je pense que nous faisons bien assez les guignols comme çà.

Je pense que nous avons beaucoup de travail à faire par nous même et pour nous même , compter sur les autres appartient au domaine du rêve.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.notresesame.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les premiers trains privés conduits par des retraités   Mer 07 Déc 2011, 17:05

Citation :
Je pense que nous avons beaucoup de travail à faire par nous même et pour nous même , compter sur les autres appartient au domaine du rêve

Tu as tout dit Pierrot
Revenir en haut Aller en bas
K6 de Dijon

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 22/11/2011

MessageSujet: Re: Les premiers trains privés conduits par des retraités   Sam 17 Déc 2011, 04:46

Faut-il rejeter nos ancêtres pour avoir fait les croisades ?
Les temps des scandales dénoncés sont révolu, les temps des syndicats qui verrouillaient les embauches sont révolus.
Aujourd'hui certains syndicats ont fait le ménage. La CFDT publie ses comptes qui sont équilibrés avec le seul argent de ses adhérents, depuis plus de 20 ans.
Les cotisations sont faibles contrairement à ce que vous annoncez, elles sont de 0,75% pour les actifs et de 0,5% pour les retraités. Les cotisations sont donc proportionnelles aux revenus des personnes.
Soit pour un salarié qui a 1000 euros net par mois il a une cotisation de 7,5 euros par mois.
Une personne syndiquée bénéficie de plusieurs choses :
Elle peut discuter de sujets de société en groupe en entendant les différents avis selon l'endroit où travaillent les autres. Certaines sessions de discussions sont organisées avec des intervenants extérieurs choisis par rapport à leur compétence ou leur proximité avec le sujet concerné, et tous les adhérents sont invités à assister et participer. Les travaux sont publiés aux adhérents.
Elle peut suivre les formations organisées par le syndicat.
Elle peut être assistée en cas de conflit avec son employeur, elle peut, le cas échéant, bénéficier d'un avocat.
Elle reçoit les revues du syndicat qui l'informe sur tout un tas de sujets.
Etc.

L'inertie est grande pour que les mentalités changent, l'anti-syndicalisme né dans les années 60 et entretenu jusqu'à aujourd'hui nuit aux salariés car les patrons, eux, continuent de s'organiser.
Le syndicalisme est un des premiers engagement citoyen qui est à la portée de tous.
Les syndicats ne comptent pas sur les autres, ils ne comptent que sur eux-mêmes et cherchent les compétences en leur sein avant d'avoir à faire appel à des compétences extérieures.
Revenir en haut Aller en bas
samagace69



Messages : 90
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 48
Localisation : Asnières-Sur-Seines (92)

MessageSujet: Re: Les premiers trains privés conduits par des retraités   Sam 17 Déc 2011, 07:23

Il faut ajouter que le syndicalisme français est actuellement un peu malade. Il s'est enlisé dans des connivences de partis politiques qui lui a valu un discrédit pour beaucoup de travailleurs
Le patronat noyaute un syndicat qui ne sait pas rester autonome. voir l'affaire du scandale du CE d'EDF.
Revenir en haut Aller en bas
http://samagace69.over-blog.com/
K6 de Dijon

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 22/11/2011

MessageSujet: Re: Les premiers trains privés conduits par des retraités   Dim 18 Déc 2011, 03:48

Si les gens, au lieu de fuir, s'approprie l'outil syndical et ne le confient plus les yeux fermés à des représentants providentiels, s'ils s'investissent dans leur syndicat au lieu d'attendre que la solution vienne d'en haut, alors il y a de beaux jours à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Narbonne

avatar

Messages : 1680
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 65
Localisation : Région Parisienne

MessageSujet: Re: Les premiers trains privés conduits par des retraités   Dim 18 Déc 2011, 06:28

Le syndicalisme actuel est fini. Il est à revoir et à repenser. Ce ne sont que des petites combines et les representants syndicaux (dans leur grande majorité) ne pensent qu'à leurs petits avantages (personnel protégé, voyages organisés par le CE ..). Il a failli sauter en 68, où il a été totalement débordé et il n'est pas surprenant que les salariés ne se syndiquent pas. Ils sont devenus comme les partis politiques et donc comme les "representants" du peuple: une caste.
Revenir en haut Aller en bas
samagace69



Messages : 90
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 48
Localisation : Asnières-Sur-Seines (92)

MessageSujet: Re: Les premiers trains privés conduits par des retraités   Dim 18 Déc 2011, 07:42

pyguapa30 a écrit:
Tu touches un problème important Pierrot en parlant de la jalousie. Beaucoup de critiques se basent sur des comparations et ce sentiment négatif or c'est pas comme ça qu'on y arrivera.

Je trouve anormal que la société réserve un sort peu favorables aux "vieux" ou autrements dits aux non-actifs en langage langue de bois (que jaime pas).

Ici en Espagne, beaucoup de grand-parents gardent leurs petits enfants parce que les parents restent trop longtemps au travail. C'est injuste car certaines personnes abusent de chantage émotionnel...

Les personnes qui ont travaillé durement doivent se reposer et profiter de la vie pour le bien de tous. J'aime mon unique grand-mère maternelle que je connais. Elle a fait beaucoup d'effort et bien que cela m'attriste elle est sur déclin mais c'est le cycle de la vie...Je n'ai pas eu la chance de connaître mes grands-pères qui m'ont sûrment donné de leur combativité dans leurs gènes. Je sais aussi qu'ils étaient très travailleur comme des millions d'hommes.

Les personnes doivent vivre dignement, c'est pourtant pas compliqué !!!

Je trouve injuste que le coût des maisons de retraite dépasse largement le montant des pensions après tout le travail fourni de nos anciens pour la société.

Il ne devrait pas avoir autant de maisons de retraite, c'est parquer les vieux dans des ghettos de vieux qui ne veulent pas se voir entre eux.Je suis favorable à la solidarité intergénérationnelle d'autrefois où les enfants prennent en charge leurs parents trop faibles pour avoir un emploi.Et puis les grands-parents ont un rôle essentiel dans l’éducation de leurs petits-enfants.Il faut répartir les rôles !
Si les parents ont l'obligation de protéger leurs enfants , il en va de même dans le sens inverse.Les droits et devoirs s'appliquent à tous.

Décidément, je ne comprend pas ce concept de maison de retraite .
Revenir en haut Aller en bas
http://samagace69.over-blog.com/
Narbonne

avatar

Messages : 1680
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 65
Localisation : Région Parisienne

MessageSujet: Re: Les premiers trains privés conduits par des retraités   Dim 18 Déc 2011, 09:31

L'existence des maisons de retraite médicalisées (les autres sont un mystère) est due:
- à la maladie (alzheimer ...) necessitant des soins constants
- à l'eclatement géographique des familles
- au fait que dans un couple, souvent les 2 travaillent
- au fait qu'il y a de plus en plus de famille mono parentale
- la petitesse des appartements



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les premiers trains privés conduits par des retraités   Dim 18 Déc 2011, 16:40

Citation :
Décidément, je ne comprend pas ce concept de maison de retraite
Concept difficile à comprendre pour mon père asiatique quand il était arrivé en France. Il est de tradition de "prendre en charge" les anciens. Maintenant peut-être que les mentalités ont changé depuis...

Comme le souligne Narbonne, tout dépend de tellement de facteurs. Si le service est de très haute qualité, pourquoi pas?

Le mieux serait que la personne reste auprès de ses proches mais ce n'est qu'un point de vue personnel dicté par mon expérience plutôt positive de famille unie. Malheureusement, tout le monde n'est pas dans ce cas...
Revenir en haut Aller en bas
K6 de Dijon

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 22/11/2011

MessageSujet: Re: Les premiers trains privés conduits par des retraités   Lun 19 Déc 2011, 06:49

@Narbonne
Les syndicats ont été mis à mal en 1968, car nous étions dans les schémas décriés et dénoncés aujourd'hui.
Mais en 1972 ils se sont ressaisis, notamment la CFDT avec Edmond Maire qui mit les choses à plat pour partir sur de nouvelles bases..
La CFTC fit le ménage un peu plus tard, puis les autres syndicats firent des réformettes.
Lors du mouvement social de 1995, les incongruités restant dans le fonctionnement des syndicats crispèrent les adhérents.
À la CFDT se créait une section CFDT en lutte qui vécu jusque fin 1998. La plus part de ces personnes créèrent le syndicat SUD, les autres rentrèrent dans le rang de la CFDT après le Congrès qui promettait plus de transparence.
Depuis 1998, la CFDT publie ses comptes publiquement, depuis 1998 à chaque Congrès la transparence et la démocratie s'installe chaque fois un peu plus. Aujourd'hui ce syndicat progresse alors que les autres continuent de régresser. Depuis 2010 les adhérents du secteur privé sont devenus majoritaires, depuis 2008 les comptes sont équilibrés avec les seules cotisations des adhérents.
Il est donc possible de faire des choses , il faut arrêter de jeter le bébé avec l'eau du bain.
C'est le manque de courage des gens à s'engager, à se prendre en main, qui fait la situation actuelle des syndicats et de la politique.
C'est la mauvaise habitude d'attendre que les autres fassent pour nous, la mauvaise habitude insufflée par 2000 ans de christianisme qu'un messie, qu'un homme providentiel viendra sauver le monde qui font que les gens sont mis dans une situation de déresponsabilisation et que tout va mal.
J'espère que les indignés sauront comprendre cela et se prendront en main, s'organiseront pour que l'on se sorte du mauvais pas dans lequel nous ont mis les oligarques de tout bord, de tout horizon.


@tous
Les maisons de retraites sont un phénomène de notre société individualiste décadente.
Voici, selon l'observation de ma petite personne, l'origine des maisons de retraites.
À l'origine, il eut les personnes demandant des soins que les enfants ne pouvaient prodiguer par manque de compétence ou qu'ils ne pouvait assumer du fait de la fréquence et de leurs occupations professionnelles.
Vint le temps de l'éclatement des familles et l'éloignement conduisait à utiliser le recours aux maisons de retraites car 90% de la population n'a pas pensé qu'il y avait une autre solution. En effet, j'ai connu quelques trop rares cas où les enfants et parents se sont concertés pour préparer la fin de vie des parents. Pour ceux-là, les parents vendirent leurs biens et les enfants aussi et ils achetèrent un nouveau logement pour y vivre ensemble. Là il n'y eut pas de problèmes de maison de retraite.
Puis vint le temps dans lequel l'individualisme s'est exacerbé et où ce sont les vieux qui ne voulaient pas venir chez leurs enfants et ils préféraient aller en maison de retraite. Ceci qui commença seconde moitié des années 70 perdure. Mais les retraites d'aujourd'hui ne sont pas ce qu'elles étaient et la vente du bien des parents ne suffit plus à compenser le différentiel entre les ressources (la pension de retraite augmentée du capital du bien) et le coût de la maison de retraite.
C'est maintenant que les choses se font sentir, c'est maintenant que le problème vient sur la place publique alors que plusieurs associations et syndicats avaient soulevé le problème dès 1981.
Mais lorsque les gens ne sont pas suffisamment directement concernés, ils n'écoutent pas ceux qui cherchent à les alerter.
Je connais une personne qui est rentrée en maison de retraite, il y a 32 ans à la mort de son mari, elle a aujourd'hui 102 ans, le capital de la vente des biens est épuisé, ce sont les enfants qui paient la différence entre le coût de la maison de retraite médicalisée et la pension de la personne.
Tout cela parce qu'à l'époque, la personne seule et les enfants ont fait le choix de vivre individuellement.
Revenir en haut Aller en bas
K6 de Dijon

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 22/11/2011

MessageSujet: Re: Les premiers trains privés conduits par des retraités   Lun 19 Déc 2011, 07:19

@Pierrot1
Citation :
Nous devons aujourd'hui travailler, plus longtemps et cotiser à nos caisses de retraites plus longtemps, si, paraît-il nous voulons sauver nos retraites.

Mais à votre avis, si les jeunes, en règle générale, ont de plus en plus de mal à trouver du travail, si les seniors se font virer de plus en plus à partir de l'âge de 50 ans.

Si de plus en plus d'entreprises se délocalisent et laissent ses salariés sur la paille.

Alors comment allons nous faire pour cumuler nos 41,5 annuités, qui nous sont obligatoires si nous voulons bénéficier d'une retraite à taux plein ?

Si nous y arrivons , au train où vont les choses actuellement, quel âge aurons-nous ?

Pierrot1
Le système actuel est pervers depuis 1969 lorsque le président Pompidou défendit que les riches n'étant pas plus malade que les autres devaient voir leurs cotisations alignées sur celles des pauvres.
Pour faire vite, avant nous payons 4,5% de cotisation de sécurité sociale, après tout le monde payait 6,5% plafonné à 2 tranches.
Pompidou créa 4 tranches de cotisation, nous montâmes à 6 tranches, aujourd'hui on revient à la baisse, mais on est loin du compte.

Nous devons considérer que chacun d'entre nous a un rôle dans la société et que nous devons cotiser et payer des impôts en fonction de notre place.
Les riches créent des sociétés ou participent à la création de celle-ci, ce sont les actionnaires.
Ils nomment un conseil d'administration sur les bases d'un concept de société et de rendement de leur placement. Ce sont donc eux qui définissent les conditions de travail de ceux qu'ils vont employer.
Ensuite ils nomment un directeur ou un directoire selon l'importance de l'entreprise créée. Cette direction embauche l'encadrement qui à son tour embauche les ouvriers et employés.
Les actionnaires et le conseil d'administration, embauchent leurs valets (la direction) qui à leur tour embauchent ceux qui ont besoin de travailler.
Voici comment je vois les choses.
Partant de là, il est normal de complètement déplafonner toutes les cotisations pour que chacun paie selon le rôle qu'il a dans la société.
Il n'y a plus besoin de mettre une taxe sur les transaction financières puisque selon mon raisonnement, ces transactions sont assujetties aux cotisations sociales y compris les cotisations chômage. La cotisation retraite est aussi déplafonnée mais la pension reste limitée à 2 fois le salaire de référence (le SMIC).
Tant que nous ne serons pas assez nombreux a avoir conscience de cela, nous serons transbahutés vers des raisonnements qui ne cherchent qu'à préserver les plus riches et ceux qui ont des postes importants, soit leurs valets.
Revenir en haut Aller en bas
Narbonne

avatar

Messages : 1680
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 65
Localisation : Région Parisienne

MessageSujet: Re: Les premiers trains privés conduits par des retraités   Lun 19 Déc 2011, 09:12

Effectivement la CFDT a évolué et SUD parait "mieux", mais globalement ce n'est pas terrible.
C'est un état d'esprit trop corporatiste.
Je ne savais pas que les cotisations pour la securité sociale (hors retraite) était plafonnée. Il est à combien ce plafond ?
Par contre, je suis partisan de la taxe Tobbin pour minimiser les allers/retours dans la journée. Certains systemes envoient 10 ordres à la seconde, qui sont annulés si la variation de cours n'est pas favorable.
Revenir en haut Aller en bas
K6 de Dijon

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 22/11/2011

MessageSujet: Re: Les premiers trains privés conduits par des retraités   Mar 20 Déc 2011, 02:26

@Narbonne
Le plafond de la sécurité sociale 2010 était de 2 885 euros
Le plafond de la sécurité sociale 2011 était de 2 946 euros
Le plafond de la sécurité sociale 2012 sera de 3 031 euros
Je n'ai pas le temps de rechercher les différents plafonds ou tranches actuels en ce moment.

Quant à la taxe Tobin, c'est une solution de transition que Tobin lui-même considéra comme peu productive et inefficace si TOUS les pays ne l'appliquent pas.

Je préfère que l'on assujettisse tous les revenus d'une personne physique aux taxes sur les salaires. En effet comme je l'ai expliqué plus haut les actionnaires influent sur les conditions de travail et sur l'investissement pour la modernisation de l'outil de travail, leur revenus doivent donc supporter les mêmes taxes que les revenus du travail, les dividendes sont des revenus du travail qui ne sont pas distribués aux employés, mais aux investisseurs.
Revenir en haut Aller en bas
Narbonne

avatar

Messages : 1680
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 65
Localisation : Région Parisienne

MessageSujet: Re: Les premiers trains privés conduits par des retraités   Mar 20 Déc 2011, 04:54

La taxe Tobbin vise surtout les entreprises. Beaucoup d'entre elles ont leur propre salle des marchés.
C'est vrai que pour etre efficace, il faut au minimum qu'elle soit en place sur toutes les places europeennes.
L'imposition du revenu du capital devrait etre la même que celle du travail. Une entreprise sans capitaux n'existe pas, mais une entreprise sans travailleur egalement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les premiers trains privés conduits par des retraités   Mar 20 Déc 2011, 10:35

@Pierrot : parfaitement d'accord avec toi. Le problème des retraites est insoluble si l'on considère l'évolution de la société actuelle; évolution que tu as parfaitement résumée.

C'est tellement criard que, selon moi, l'objectif réel de la réforme des retraites est de nous maintenir le plus longtemps possible au travail pour éviter que nous devenions des citoyens actifs durant les 15 à 20 dernières années de notre vie. Bouffés par le travail jusqu'à l'épuisement, nous serons inoffensifs; là où formés par 40 ans de vie active nous aurions eu la possibilité d'être des agents actifs d'une politique d'intérêt général.

Ceux qui nous gouvernent sont bien trop intelligents pour ne pas se rendre compte de l'absurdité de leur projet au regard de la situation de la société. Ils agissent donc en toute connaissance de cause avec l'objectif inavoué que je subodore. Ce sont des salopards.

Mais il suffira de leur montrer que nous existons pour qu'ils aient honte.

@Narbonne et K6deDijon : il ne faut (me semble-t-il) qu'un seul impôt la TVA, c'est à dire le volant régulateur à la création monétaire maitrisée par l’État au profit du financement des fondements sociaux; dont les retraites, la dépendance etc. Nous devons simplifier de manière draconienne la fiscalité et créer la monnaie dont nous avons besoin en maîtrisant l'effet que la masse monétaire pourrait avoir sur l'activité économique.

Or, pour y voir clair, je ne connais que le langage des équations. En avez-vous à me mettre sous la dent? Je me méfie comme de la peste des rapprochements rationnels déconnectés de la rigueur mathématiques. Quand je parle de création monétaire, j'ai bien conscience que des outils mathématiques devront tôt ou tard soutenir le raisonnement (sans doute des matrices) et je compte bien y associer un maximum d'habitants de ce pays.

Ah! je m'impatiente de procéder avec rigueur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les premiers trains privés conduits par des retraités   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les premiers trains privés conduits par des retraités
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mes premiers achats MAC ! + PHOTO [12/10]
» Forum privé.
» La FBB de nouveau privée de salon du cheval cette année !
» Les Trains... du désert et d'ailleurs
» vente privée MAKE UP FOR EVER 2009

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Notre Sésame :: Autres Sujets de Discution :: Milieu du Travail/emploi/chômage-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: