Notre Sésame
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Groupe de réflexion : Humanisme Respect Dignité
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Nous soutenons:
- La Charte des Indignés: ici
- le RIC: ici pour obtenir :
- l'appel à une Constituante: ici
- la reconnaissance du Vote Blanc : ici
---------------
Le Blog d'Olivier Berruyer Site10Le Blog d'Olivier Berruyer DaredareAlveole2Le Blog d'Olivier Berruyer PfdAlveoleLe Blog d'Olivier Berruyer NsAlveoleLe Blog d'Olivier Berruyer Drh2AlveoleLe Blog d'Olivier Berruyer CriacAlveoleLe Blog d'Olivier Berruyer ACSalveoleLe Blog d'Olivier Berruyer ECEalveoleLe Blog d'Olivier Berruyer McrsAlveoleLe Blog d'Olivier Berruyer Pse13Le Blog d'Olivier Berruyer Fm10Le Blog d'Olivier Berruyer DradAlveole

 

 Le Blog d'Olivier Berruyer

Aller en bas 
AuteurMessage
Pierrot1
Administrateurs
Administrateurs
Pierrot1

Messages : 3220
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 77
Localisation : Hérault ( languedoc-Rousillon )

Le Blog d'Olivier Berruyer Empty
MessageSujet: Le Blog d'Olivier Berruyer   Le Blog d'Olivier Berruyer Clock10Sam 04 Jan 2014, 23:10

Hallucinant, encore Le diktat du Conseil Européen à la France – ou pourquoi il faut passer en mode confédéral

26Juin2013

Nous avons vu le mois dernier que le soutien des Français à l’Union Européenne est passé en un an de 60 % à 41 %.

Le Blog d'Olivier Berruyer Screen-20shot-202013-05-13-20at-206.51.08-20pm

Ni une, ni deux, les technocrates européens ont pris la mesure du problème, et ont réagi fermement, pour se faire aimer…

Voici donc la politique que le Conseil Européen nous demande d’appliquer – du pur génie, le souffle politique nouveau que nous attendions pour ressouder nos sociétés, que je commente rapidement…



RECOMMANDATION DU CONSEIL

concernant le programme national de réforme de la France pour 2013

et portant avis du Conseil sur le programme de stabilité de la France pour la période

2012-2017

LE CONSEIL DE L’UNION EUROPÉENNE,

vu le traité sur le fonctionnement de l’Union européenne, et notamment son article 121, paragraphe 2, et son article 148, paragraphe 4,

[...]
RECOMMANDE que la France s’attache, au cours de la période 2013-2014:

1. à renforcer et poursuivre la stratégie budgétaire en 2013 ; à renforcer la crédibilité de l’ajustement en précisant, d’ici à l’automne 2013, et en mettant en oeuvre les mesures nécessaires en 2014 et au-delà pour assurer la correction du déficit excessif de manière durable en 2015 au plus tard et la réalisation de l’effort d’ajustement structurel spécifié dans les recommandations émises par le Conseil dans le cadre de la PDE ; à consacrer toutes les recettes imprévues à la réduction du déficit [et rien pour les chômeurs, niark niark] ; une correction durable des déséquilibres budgétaires requiert la mise en oeuvre crédible de réformes structurelles ambitieuses [ouh, ça va faire mal ça...] pour accroître la capacité d’ajustement et stimuler la croissance et l’emploi ; à maintenir le cap d’un assainissement budgétaire propice à la croissance et à renforcer encore l’efficacité des dépenses publiques, notamment en procédant comme prévu à un réexamen des postes de dépenses dans tous les sous-secteurs des administrations publiques ; à prendre, dans le cadre de la prochaine loi de décentralisation, des mesures destinées à améliorer les synergies et les économies entre les différents niveaux de l’administration, central, régional et local ; une fois le déficit excessif corrigé, à poursuivre l’effort d’ajustement structurel à un rythme approprié de manière à atteindre l’OMT d’ici à 2016 ; à prendre des mesures d’ici à la fin de l’année 2013 pour équilibrer durablement le système de retraite en 2020 au plus tard, par exemple en adaptant les règles d’indexation, en augmentant encore l’âge légal de départ à la retraite et la durée de cotisation pour bénéficier d’une retraite à taux plein et en réexaminant les régimes spéciaux, tout en évitant une augmentation des cotisations sociales patronales, [eh oui, faut pas déconner non plus...] et à améliorer le rapport coût-efficacité des dépenses de santé, notamment dans les domaines des dépenses pharmaceutiques ;

2. à s’assurer que le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi réduit bien du montant envisagé le coût du travail et qu’aucune autre mesure n’annulera ses effets ; à poursuivre la réduction du coût du travail, notamment en ...


Lire la suite



Je ne sais pas qui est cet économiste ni même pour quel bord il milite ou si il est neutre ou pas.

J'ai trouvé ces infos assez intéressantes, je vous les fais passer, à vous d'en tirer vos propres conclusions.

Pierrot1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.notresesame.org/
 
Le Blog d'Olivier Berruyer
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Notre Sésame :: Tribune Libre-
Sauter vers: