Notre Sésame
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Groupe de réflexion : Humanisme Respect Dignité
 
AccueilPortailRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
Nous soutenons:
- La Charte des Indignés: ici
- le RIC: ici pour obtenir :
- l'appel à une Constituante: ici
- la reconnaissance du Vote Blanc : ici
---------------
Afrique du Sud: le conflit s'enlise à la mine de Marikana Site10Afrique du Sud: le conflit s'enlise à la mine de Marikana DaredareAlveole2Afrique du Sud: le conflit s'enlise à la mine de Marikana PfdAlveoleAfrique du Sud: le conflit s'enlise à la mine de Marikana NsAlveoleAfrique du Sud: le conflit s'enlise à la mine de Marikana Drh2AlveoleAfrique du Sud: le conflit s'enlise à la mine de Marikana CriacAlveoleAfrique du Sud: le conflit s'enlise à la mine de Marikana ACSalveoleAfrique du Sud: le conflit s'enlise à la mine de Marikana ECEalveoleAfrique du Sud: le conflit s'enlise à la mine de Marikana McrsAlveoleAfrique du Sud: le conflit s'enlise à la mine de Marikana Pse13Afrique du Sud: le conflit s'enlise à la mine de Marikana Fm10Afrique du Sud: le conflit s'enlise à la mine de Marikana DradAlveole
-46%
Le deal à ne pas rater :
Oceanic OCEAB120W Batteur électrique – Blanc
7.51 € 13.91 €
Voir le deal

 

 Afrique du Sud: le conflit s'enlise à la mine de Marikana

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Pierrot1
Administrateurs
Administrateurs
Pierrot1


Messages : 3220
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 79
Localisation : Hérault ( languedoc-Rousillon )

Afrique du Sud: le conflit s'enlise à la mine de Marikana Empty
MessageSujet: Afrique du Sud: le conflit s'enlise à la mine de Marikana   Afrique du Sud: le conflit s'enlise à la mine de Marikana Clock10Mar 28 Aoû 2012, 12:37

Le conflit social s'enlisait lundi à la mine sud-africaine de Marikana, théâtre d'une fusillade sanglante le 16 août, des centaines de mineurs étant toujours réunis pour continuer la grève, alors que seule une petite minorités de salariés s'est rendue au travail. | Stephane de Sakutin

Le conflit social s'enlisait lundi à la mine sud-africaine de Marikana, théâtre d'une fusillade sanglante le 16 août, des centaines de mineurs étant toujours réunis pour continuer la grève, alors que seule une petite minorités de salariés s'est rendue au travail.
"Les premiers chiffres donnent un chiffre de 13% pour toutes les équipes du matin. Nous comprenons que les employés attendent que l'environnement soit sûr avant de revenir au travail", a indiqué dans un communiqué Lonmin, le groupe basé à Londres qui exploite la mine de platine.

"Il y a eu des incidents et des intimidations contre des chauffeurs de bus cette nuit et des intimidations contre les travailleurs du Site Est ce matin, pour les empêcher de revenir au travail", a relevé l'entreprise.
Lonmin, qui avait appelé à la reprise du travail lundi matin, devait rencontrer dans la journée des représentants des grévistes, en présence de dignitaires religieux agissant comme médiateurs.
Une foule d'environ 2.000 mineurs s'était rassemblée à l'extérieur de la mine, déterminés à poursuivre la grève.
"Nous n'allons pas reprendre le boulot, la grève continue", a témoigné Alfonso Mofokeng, un mineur venu du Lesotho.
"Nous savons que...

Lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
http://www.notresesame.org/
Narbonne

Narbonne


Messages : 1680
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 71
Localisation : Région Parisienne

Afrique du Sud: le conflit s'enlise à la mine de Marikana Empty
MessageSujet: Re: Afrique du Sud: le conflit s'enlise à la mine de Marikana   Afrique du Sud: le conflit s'enlise à la mine de Marikana Clock10Mer 29 Aoû 2012, 06:19

Le Nouvel Obs :
"Mercredi matin (28 aout2012), la direction du groupe minier Lonmin, les représentants des mineurs et du ministère du Travail devaient se retrouver dans la ville voisine de Rustenburg pour évoquer les questions de fond: le retour à une situation pacifique sur le terrain et, probablement, les revendications salariales des grévistes.

Mardi, les menaces des grévistes avaient visiblement porté, puisque Lonmin a indiqué que seuls 8% de ses 28.000 employés s'étaient rendus au travail, un chiffre encore moins élevé que lundi (13%).

Les forces de l'ordre, qui faisaient profil bas depuis que les policiers ont abattu 34 personnes le 16 août, étaient de nouveau visibles sur le site. Elles étaient positionnées devant les foyers et le bidonville où logent la plupart des mineurs, procédant à des fouilles aléatoires."

Revenir en haut Aller en bas
 
Afrique du Sud: le conflit s'enlise à la mine de Marikana
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RDC : des millions de morts, un conflit oublié !
» L'ONU demande un cessez-le-feu à Gaza, où les combats continuent
» UNE MINE D'OR A GARDER,A titre de rappel
» la Chine offre à l'afrique le nouveau siège de l'UA
» L'Afrique contribue entre 5 à 20 % à la pollution atmosphérique mondiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Notre Sésame :: Nouvelles du Monde :: Monde-
Sauter vers: