Notre Sésame
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Groupe de réflexion : Humanisme Respect Dignité
 
AccueilPortailRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
Nous soutenons:
- La Charte des Indignés: ici
- le RIC: ici pour obtenir :
- l'appel à une Constituante: ici
- la reconnaissance du Vote Blanc : ici
---------------
Loi n° 2006-340 du 23 mars 2006 Site10Loi n° 2006-340 du 23 mars 2006 DaredareAlveole2Loi n° 2006-340 du 23 mars 2006 PfdAlveoleLoi n° 2006-340 du 23 mars 2006 NsAlveoleLoi n° 2006-340 du 23 mars 2006 Drh2AlveoleLoi n° 2006-340 du 23 mars 2006 CriacAlveoleLoi n° 2006-340 du 23 mars 2006 ACSalveoleLoi n° 2006-340 du 23 mars 2006 ECEalveoleLoi n° 2006-340 du 23 mars 2006 McrsAlveoleLoi n° 2006-340 du 23 mars 2006 Pse13Loi n° 2006-340 du 23 mars 2006 Fm10Loi n° 2006-340 du 23 mars 2006 DradAlveole
Le Deal du moment : -56%
Casque PC Sennheiser EPOS – GSP 300 BLUE
Voir le deal
34.99 €

 

 Loi n° 2006-340 du 23 mars 2006

Aller en bas 
AuteurMessage
Pierrot1
Administrateurs
Administrateurs
Pierrot1


Messages : 3220
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 79
Localisation : Hérault ( languedoc-Rousillon )

Loi n° 2006-340 du 23 mars 2006 Empty
MessageSujet: Loi n° 2006-340 du 23 mars 2006   Loi n° 2006-340 du 23 mars 2006 Clock10Ven 12 Oct 2012, 13:20

Loi n° 2006-340 du 23 mars 2006 Pjl04-343

•Loi n° 2006-340 du 23 mars 2006 parue au JO n° 71 du 24 mars 2006
•Décision du Conseil constitutionnel n° 2006-533 du 16 mars 2006 (partiellement conforme)

Objet du texte

Le Parlement n'a adopté en matière de parité professionnelle que deux lois en plus de vingt ans : la loi Roudy de 1983 et la loi Génisson de 2001. Aujourd'hui, l'exigence de parité est devenue un enjeu économique, justifiant un nouveau texte.

En effet, le marché du travail commence à connaître des tensions démographiques fortes : à partir de 2006, 100 000 actifs partiront chaque année à la retraite. Il faut donc mobiliser des ressources supplémentaires en main-d'œuvre. Ensuite, l'écart salarial entre les hommes et les femmes est encore proche de 25 %, parce que, pour la première fois depuis les années 90, le rythme du rattrapage salarial ralentit. Or, les éléments objectifs justifiant cette inégalité ont disparu, puisque les femmes sont désormais plus diplômées que les hommes. Une fois neutralisés les effets d'âge, de formation, de métier et d'évolution de carrière, une différence de 15 % demeure. Par ailleurs, un chômage féminin majoré persiste et le travail à temps partiel est assuré à 82 % par des femmes, souvent malgré elles.

Plus largement, 78 % des emplois non qualifiés sont occupés par des femmes, en général sans réel espoir de progression. Cette précarité a des conséquences lourdes sur leur niveau de vie, en particulier lorsqu'elles sont isolées avec des enfants à charge. Sur les 8,4 millions d'actifs qui perçoivent un salaire inférieur au SMIC, 80 % sont des femmes. Cette proportion est...

Lire l' article
Revenir en haut Aller en bas
http://www.notresesame.org/
 
Loi n° 2006-340 du 23 mars 2006
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prix à la pompe mars 2011
» Journal Officiel du 5 mars 2011
» Éthylotests : verbalisation repoussée au 1er mars 2013
» Location : « trêve hivernale », pas d’expulsions du 1er novembre 2012 au 15 mars 2013
» La DARES vient de publier Indicateurs N°071, daté de Septembre 2011, consacré à l’analyse des “sortants des listes de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi, en Mars 2011″

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Notre Sésame :: Parité Femme/Homme-
Sauter vers: