Groupe de réflexion : Humanisme Respect Dignité
 
AccueilPortailFAQRechercherCalendrierS'enregistrerConnexion
Nous soutenons:
- La Charte des Indignés: ici
- le RIC: ici pour obtenir :
- l'appel à une Constituante: ici
- la reconnaissance du Vote Blanc : ici
---------------


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Se changer soi pour changer le monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 16  Suivant
AuteurMessage
Elsolazul

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Se changer soi pour changer le monde   Lun 05 Déc 2011, 17:07

Cette jolie pancarte sur le parvis de la défense


m'a amenée à ce livre on-line :
http://sechangersoi.be/3Livre/livrepage01%2002.htm#livre

que je laisse sur cet espace "j'ai envie de..." en remerciement aux humains qui luttent de par le monde pour un autre monde possible.









Revenir en haut Aller en bas
Arista

avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 20/02/2011
Age : 59
Localisation : Jura

MessageSujet: Re: Se changer soi pour changer le monde   Mer 07 Déc 2011, 17:39

J'ai envie que beaucoup de gens suivent ce bon conseil et découvrent qu'il est possible de changer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Se changer soi pour changer le monde   Jeu 08 Déc 2011, 19:49

"Le facil (naturel) est le correct"

L'expression "pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?" est un bon echo à cette citation d'un maestro zen.

Si la consience des personnes pour être simplement soi-même et agir de manière simple se réalise, alors le monde changera.
Revenir en haut Aller en bas
Arista

avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 20/02/2011
Age : 59
Localisation : Jura

MessageSujet: Re: Se changer soi pour changer le monde   Jeu 08 Déc 2011, 20:25

Amusant que la simplicité ait tendance à faire peur. comme si c'était synonyme de dérisoire. Ne dit-on pas " simple d'esprit " ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Se changer soi pour changer le monde   Ven 09 Déc 2011, 19:43

Justement ceux qui ne sont pas compétents ont voulu donner une image négative. Comme pour le mot gentil qui sous-entend plus ou moins niaiserie.

Or gentil ou être simple ne signifie pas imbécilité. Au contraire, on peut y associer force tranquille, clairvoyance du fait de la simplicité et tout plein de choses positives encore.
Revenir en haut Aller en bas
Arista

avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 20/02/2011
Age : 59
Localisation : Jura

MessageSujet: Re: Se changer soi pour changer le monde   Dim 11 Déc 2011, 18:42

Oui, entièrement d'accord avec ce qui précède. Il y a beaucoup à dire sur la gentillesse, cette qualité si rare .
Mais comment en sommes-nous arrivés à dénigrer des valeurs aussi essentielles que la simplicité et la gentillesse ? S'agit-il de mots qui ont vieilli à notre insu ? Font-ils de l'ombre à ceux qui en sont incapables ? Le sujet est si vaste que je m'y perds un peu... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Elsolazul

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Se changer soi pour changer le monde   Mar 13 Déc 2011, 10:45

"La force de la simplicité" ou le conte vu par les indiens Sioux-Lakota
Cette tradition orale sert à la fois à perpétuer la culture et à préserver le passé. Elle permet à une société ou à un groupe donné de perdurer d'une génération à une autre, en transmettant tous les éléments qui assurent la cohésion de sa structure et de sa raison d'être, tout en lui donnant une conscience de son histoire/.../ La même histoire est racontée plusieurs fois mot pour mot. Par conséquent, non seulement l'auditeur inscrit dans sa mémoire des informations anecdotiques (souvent empiriques) sur un événement en soi, mais il apprend aussi comment on chasse le bison à cheval, comment on traite et prépare la viande ou encore comment fabriquer un arc ... De sorte qu'une bonne histoire bien racontée enseigne à la fois un aspect de l'histoire familiale et des savoir-faire d'une importance cruciale. Mais la valeur de cette tradition a encore une autre portée. A son tour, l'auditeur transmettra cette histoire à ses enfants et à ses petits-enfants, en ne changeant rien à l'histoire. Cette histoire sera répétée de génération en génération aussi longtemps que le permettra le souvenir, mais elle restera toujours attribuée à son conteur initial, et son contenu demeurera inchangé.
Ces histoires parlaient aussi de la confiance, de la prudence, du fait qu'il ne faut pas se mêler des affaires des autres, du danger qu'il y a à juger seulement sur les apparences. Ces histoires étaient fréquemment des biographies familiales, regorgeant d'anecdotes sur des parents ou des ancêtres. Et aussi, cela va de soi, des récits d'événements majeurs du passé : une assemblée tribale mémorable, une catastrophe naturelle, ou bien une bataille. Au fil du temps toutes ces histoires demeuraient inchangées. Sauf, et c'était la seule exception, lorsque la mémoire du conteur commençait à se tarir. A ce moment les enfants - en âge d'entendre des histoires - étaient toujours là pour reprendre les hésitations ...
La tradition orale était également étayée par d'autres formes d'homogénéité. Ce pouvait être un mode d'expression particulier - des inflexions de voix, des pauses, des gestes - qui permettrait de transmettre intégralement le caractère et le ton d'une histoire. Parfois le cadre où l'on procédait au récit souvent le même - une certaine atmosphère, ou bien un lieu bien défini. Grâce à ce souci d'immuabilité, les histoires se perpétuaient, conservaient leur intérêt et faisaient écho à plusieurs niveaux. Elles incarnaient les voix du passé, qui résonnaient en profondeur, vibrantes de leur propre vie, et elles perdaient très peu de chose, si ce n'est rien, d'une génération à l'autre.
Chaque génération nouvelle comprend qu'il faut préserver les histoires, non seulement pour elles-mêmes, mais parce qu'elles incarnent des croyances, ou symbolisent des événements particuliers, et qu'elles témoignent d'une harmonie avec toutes les formes de vie /.../ La tradition orale indienne est un mécanisme très simple. Et elle a été conçue dans ce but. Il y a de la force dans la simplicité. La plupart des gens se rappellent mieux une voix calme et puissante qu'une voix stridente et superficielle. La tradition orale est cette voix calme et puissante. Elle repose sur la patience et sur la persévérance. Voilà pourquoi elle a survécu jusqu'à ce jour, en prenant de nombreux visages et en parlant bien des langues. Et ces voix du passé, portées par les vents de la mémoire et la force de la simple tradition, peuvent continuer à nous parler. Elles nous relient à ce qui fut et parfois aussi à ce qui est.
Ce qui me semble juste c'est qu'il ne faut pas rejeter trop facilement la tradition orale en la jugeant peu fiable ou dénuée de fondement. Elle est aussi viable que n'importe quel aspect de nos cultures anciennes ou contemporaines. Elle s'avère être une composante solide et durable de nos identités de peuples indiens. Elle peut transcender le temps lui-même et donner l'impression qu'un événement du passé s'est produit il y a un jour à peine. Ou bien personnifier Iktomi (Le Divin Fripon) et remettre, pour ainsi dire, doucement quelqu'un dans ses mocassins, afin de lui donner une leçon sereine, mais nécessaire.
La tradition orale est le vent qui, à travers une ou cent générations, porte les voix des ancêtres que nous chérissons. Nous devons écouter leurs voix et transmettre leurs histoires, parce que ces dernières sont aussi les nôtres. Et lorsque nous serons nous-mêmes transformés en poussière, nos histoires demeureront et perpétueront l'essence de ce que nous sommes et de ce que nous avons été. Un jour, certainement, nous rejoindrons les autres voix dans le vent.

source : http://www.lacompagniedelahulotte.com/news--quot-la-force-de-la-simplicit-eacute--quot--ou-le-conte-vu-par-les-indiens-sioux-lakota-44.html
Revenir en haut Aller en bas
Arista

avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 20/02/2011
Age : 59
Localisation : Jura

MessageSujet: Re: Se changer soi pour changer le monde   Mar 13 Déc 2011, 17:56

Très beau et très juste !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Se changer soi pour changer le monde   Mar 13 Déc 2011, 20:27

Je me rappelle que mes parents nous racontaient plein d'histoires malgré la présence de la télévision. Mon oncle et mes tantes aimaient nous faire peur avec les sorcières des contes de fées.
Revenir en haut Aller en bas
Arista

avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 20/02/2011
Age : 59
Localisation : Jura

MessageSujet: Re: Se changer soi pour changer le monde   Mer 14 Déc 2011, 08:35

Pour les jeunes enfants, les histoires sont très importantes car elles l'aident à d&velopper son imaginaire.
Revenir en haut Aller en bas
Elsolazul

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Se changer soi pour changer le monde   Dim 18 Déc 2011, 16:55

Je laisse là une adaptation d'un conte Hopi

la jeune fille et le petit esprit du feu Hopi

C’était aux temps où les animaux et les êtres humains parlaient le même langage, au temps où l’on communiquait avec les esprits des éléments, en ces temps des commencements, une étrange maladie ne touchant que les enfants en bas âges s’était abattue sur un village Hopi.

Les enfants ne parlaient pas, ne riaient pas, ne bougeaient pas. Leur regard éteint semblait regarder dans le vide et les adultes ne savaient plus que faire pour communiquer avec eux.

Un ancien s’est alors souvenu que l’on disait que le petit esprit noir du feu connaissait les remèdes à toutes les maladies. Cependant que l’on ne se réjouisse pas trop car il avait très mauvais caractère et était très exigeant sur la qualité des cadeaux que l’on devrait lui faire afin de l’amadouer.

Les gens du village se sont rassemblés et ils ont donné leurs plus belles poteries pour offrir au petit esprit noir du feu.
Les jeunes hommes choisis pour cette mission ont revêtus leurs plus belles parures et sont partis à la recherche du petit esprit noir du feu.

Ils étaient à peine sortis du village qu’ils ont croisé Coyote qui leur a demandé où ils allaient. Ils lui ont répondu :

- « Ô toi, vil joueur de tours, passe ton chemin : notre mission ne te regarde pas porte-malheur ! »

Coyote a disparu en ricanant et son rire sarcastique a raisonné longtemps dans les canyons.

Les jeunes hommes, après avoir erré longtemps ont fini par trouver le petit esprit noir du feu. Celui-ci leur a tourné le dos ostensiblement, mais ils ne se sont pas découragés. Ils lui ont parlé de la maladie des enfants et lui ont demandé de venir au village pour les soigner. Puis ils ont ouvert les sacs contenant les poteries magnifiquement décorées.

Le petit esprit noir du feu a daigné jeter un coup d’œil derrière lui, il a pris un air agacé et a fait signe aux jeunes hommes qu’ils devaient remballer leurs cadeaux et repartir avec.

C’est la tête basse de déception et de tristesse que les jeunes hommes sont retournés au village.

Deux fois encore les jeunes hommes sont retournés voir le petit esprit noir du feu sous le rire sarcastique de Coyote : une fois avec des bijoux d’argent et de turquoise, une autre avec des tissus délicatement brodés.

Mais à chaque fois le petit esprit noir du feu se renfrognait davantage !
Un jour, une jeune fille qui était allée chercher du bois pour cuisiner croisa le chemin de Coyote.

Celui-ci lui demanda :

- « pourquoi as-tu l’air si triste ? »

- « parce que les enfants du village sont malades et que personne ne sait comment les soigner. Les jeunes hommes sont même allés voir le petit esprit noir du feu avec des cadeaux somptueux mais il est trop exigeant et… »

- « somptueux pour qui ? » l’interrompit Coyote

- « que veux-tu dire ? »

- « Rien d’autre que ce que j’ai dit ! »

Et Coyote disparut dans un grand éclat de rire joyeux.

La jeune fille ramena le bois chez elle, alluma le feu, prépara le repas en silence, puis elle sortit sans manger au grand étonnement de ses parents qui commencèrent à s’inquiéter sérieusement pour elle, bavarde et gourmande comme elle l’était habituellement.

Une fois dehors, elle sortit du village et elle se mit à rassembler diverses choses ramassées ici et là dans un grand tissu noir qu’elle avait emporté.

Une fois le tissu rempli elle se dirigea vers l’endroit où habitait le petit esprit noir du feu. Celui-ci lui tourna le dos ostensiblement mais elle ne se laissa pas décourager :

- « Je te salue petit esprit noir du feu et je t’apporte des présents en gage d’amitié »

- « on est déjà venu me faire des cadeaux grogna le petit esprit noir du feu, cela ne m’intéresse pas, laisse-moi me reposer en paix »

- « Oui, mais les miens sont différents dit la jeune fille d’une voix douce, jette juste un œil sur eux, je t’en prie et s’ils ne te conviennent pas, je ne te dérangerai pas davantage »

- « tu m’as parlé d’amitié, c’est pour cela que je t’ai répondu : souhaites-tu vraiment devenir mon amie ? » demanda le petit esprit noir du feu en se soulevant légèrement.

- « je serais heureuse que tu acceptes mes offrandes et d’être ton amie »

Le petit esprit noir du feu se retourna et aperçut alors le contenu du tissu. Son œil s’illumina d’une joie enfantine

- « Oh ! Tu m’as apporté tout ce que j’aime le mieux ! »

Il regardait avec jubilation les bouts de bois, les morceaux de tourbe, les herbes sèches, les pierres à feu et poussait des « Oh ! Comme c’est beau ! Oh ! Quelle merveille ! Vraiment somptueux ! »

On aurait dit qu’il ne pouvait se détacher de la contemplation des plus splendides créations de la terre. Cependant, il finit par se calmer et regarder la jeune fille d'un air ravi :

- « Des nombreuses personnes qui sont venues ici me faire des offrandes tu es la seule qui a pensé non à ce qui te plaît à toi mais à ce qui me ferait plaisir à moi ! J’accepte ton amitié de bon cœur ! Y a-t-il quelque chose qui te ferait plaisir à toi ? Ce serait une joie pour moi de te l’offrir ! »

- « J’aimerais rester un peu en ta compagnie, te connaître un peu mieux…. »

- « Quelle merveilleuse idée ! » Et il se mit à sauter de joie en tapant dans ses mains.

Ils sont restés trois jours et trois nuits à faire connaissance et la jeune fille a découvert quel merveilleux enfant était le petit esprit noir du feu : drôle, espiègle, taquin, aimant rire, danser et chanter, ne restant jamais en place, se mettant en colère lorsqu’il n’arrivait pas à se faire comprendre puis riant de plaisir quand elle le comprenait, très attentif à sa dignité personnelle, se renfrognant quand il croyait qu’elle ne faisait pas attention à lui et explosant de joie quand il s’apercevait qu’il s’était trompé.

Au matin de la quatrième journée la jeune fille annonça au petit esprit noir du feu qu’elle devait repartir sinon les siens allaient trop s’inquiéter.

Il se mit alors à pleurer à chaudes larmes et elle lui dit :

- « je sais que c’est dur pour toi que je parte parce que c’est dur pour moi aussi de te quitter. Je vois ton chagrin et mon cœur se serre. Mais je te promets que je reviendrai te voir souvent parce que je ne pourrai pas supporter de rester longtemps loin de toi »

- « Je vais venir avec toi, tu ne m’as rien demandé mais je sais ce que ton cœur désire. Je vais t’accompagner jusqu’à ton village et soigner les enfants »

Le petit esprit noir du feu entra dans le village avec la jeune fille, il demanda à voir chaque enfant individuellement et à chaque enfant il chanta une chanson différente. Les enfants semblaient alors comme émerger d’un mauvais rêve et un sourire illuminait leur visage.

Le petit esprit noir du feu rassembla alors les parents et leur dit :

- « Si vous voulez que vos enfants n’attrapent plus la maladie de la tristesse laissez-les se comporter comme des enfants et ne cherchez pas à en faire prématurément les adultes que vous-mêmes n’êtes pas capables d’être. Chaque enfant est unique et c’est pour cela qu’il est précieux. Respectez-le dans ce qu’il est et non dans ce que vous voudriez qu’il soit. Ainsi en va la loi de la vie : il y a un temps pour l’enfance, un temps pour la maturité, un temps pour la sagesse. »

Puis il disparut dans un nuage de fumée non sans avoir murmuré à la jeune fille : - « souviens-toi de ta promesse »

source : http://blogs.mediapart.fr/blog/watayaga/101111/contes-de-coyote-la-jeune-fille-et-le-petit-esprit-du-feu-hopi
Revenir en haut Aller en bas
Arista

avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 20/02/2011
Age : 59
Localisation : Jura

MessageSujet: Re: Se changer soi pour changer le monde   Dim 18 Déc 2011, 19:36

Merci Elsolazul pour cette merveilleuse histoire, elle porte beaucoup de sagesse et je vais l'apprendre pour la raconter à mes amis et mes petits enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Elsolazul

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Se changer soi pour changer le monde   Lun 19 Déc 2011, 13:53

Merci à toi, Arista, pour la création de cet espace...

"(Narbonne).... "J'ai envie de ..."
C'est notre petit mouton noir qui a eu l'idée" Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Se changer soi pour changer le monde   Lun 19 Déc 2011, 17:52

Très belle histoire que je ne connaissais pas, encore merci Elsolazul. Voilà ce qui devrait passer à la télé avec tous les artistes de talent qui seraient prêts à mettre en scène ces jolies histoires.

Je me rappelle petite que j'adorais voir la télé pendant les fêtes de fin d'année. Il y avait plein d'émissions avec les histoires de contes de fées , de légendes françaises et étrangères !

Grâce à ces émissions qui faisaient travailler mon imagination, je voulais en savoir plus, découvrir tant de cultures...

Plus tard, c'est avec plaisir que je lisais les contes avec mes cousins alors gamins. Maintenant ce sont de jeunes adultes mais avec la nouvelle génération que sont mes petits neveux, je vais encore avoir l'occasion de leur faire découvrir ces histoires fantastiques.
Revenir en haut Aller en bas
Arista

avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 20/02/2011
Age : 59
Localisation : Jura

MessageSujet: Re: Se changer soi pour changer le monde   Lun 19 Déc 2011, 18:33

Il y a toujours de la magie au moment de raconter un histoire. ça vous tranporte, c'est émerveillant..... cheers sunny
Revenir en haut Aller en bas
Elsolazul

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Se changer soi pour changer le monde   Mer 21 Déc 2011, 00:57

Ma rencontre avec une histoire d'Eduardo Galeano :

"Nuit de Noël

Fernando Silva dirige l'hôpital des enfants de Managua. Une veille de Noël il resta tard à son travail. On entendait déjà les fusées, et les feux de Bengale commencaient d'illuminer le ciel, lorsque Fernando décida de partir. On l'attendait chez lui pour faire la fête.

Il parcourut les salles une dernière fois, pour voir si tout était en ordre ; c'était le cas. Il eut alors l'impression d'entendre des pas derrière lui, des pas légers : il se retourna et vit un de ses petits malades qui le suivait. Il le reconnut dans la pénombre. C'était un de ces enfants qu'on laisse tout seul. Fernando reconnut son visage, déjà marqué par la mort, et ses yeux qui demandaient pardon ou demandaient peut-être la permission :
Fernando s'approcha et l'enfant l'effleura de sa main :
-Dis à...- murmura-t-il -dis à quelqu'un que je suis ici, moi."

Cette rencontre eu lieu il y très longtemps et me déchira le coeur, aujourd'hui je pense que peut-être cette nuit cet enfant eu une visite extraordinaire, une visite de Noël, la visite du petit esprit noir du feu.
Revenir en haut Aller en bas
Arista

avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 20/02/2011
Age : 59
Localisation : Jura

MessageSujet: Re: Se changer soi pour changer le monde   Mer 21 Déc 2011, 18:08

Nous ne sommes pas aussi seuls que ça, le petit esprit noir du feu attend juste que nous sachions lui parler alors il se manifestera joyeusement. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Elsolazul

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Se changer soi pour changer le monde   Jeu 22 Déc 2011, 17:03

Arista I love you

Eduardo Galeano appartient à ces gands conteurs de tradition orale qui, loin des grands discours, touchent les fibres du coeur humain.
Revenir en haut Aller en bas
Arista

avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 20/02/2011
Age : 59
Localisation : Jura

MessageSujet: Re: Se changer soi pour changer le monde   Jeu 22 Déc 2011, 17:16

J'aime infiniment tout ce que Elsolazul écrit car ça tombe au milieu de nouvelles catastrophiques (hélas très réelles...); chaque fois, je trouve une bonne dose d'oxygène et une autre chose un peu oubliée mais si précieuse: la douceur ! sunny .......
Revenir en haut Aller en bas
Elsolazul

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Se changer soi pour changer le monde   Jeu 22 Déc 2011, 17:40

Puet-être la plus grande tâche que nous avons comme petits êtres humains c'est de préserver la profondeur du coeur humain et de tout ce qui vit.



Revenir en haut Aller en bas
Arista

avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 20/02/2011
Age : 59
Localisation : Jura

MessageSujet: Re: Se changer soi pour changer le monde   Jeu 22 Déc 2011, 17:56

Oui, tout ce qui vit ! C'est tellement émouvant de sentir la vie palpiter dans les flancs et le regard des animaux ! Ne sont-ils pas créés pour vivre tranquillement ?
Revenir en haut Aller en bas
Elsolazul

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Se changer soi pour changer le monde   Jeu 22 Déc 2011, 18:04

Arista Smile
Revenir en haut Aller en bas
Arista

avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 20/02/2011
Age : 59
Localisation : Jura

MessageSujet: Re: Se changer soi pour changer le monde   Jeu 22 Déc 2011, 18:13

Quand on me branche sur le vivant, pas moyen de m'arrêter. On trouve des histoires tellement extraordinaires dans la mythologie à propos des animaux, des plantes... cheers
Il y a de grands mystères à découvrir par là...
Revenir en haut Aller en bas
Elsolazul

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Se changer soi pour changer le monde   Jeu 22 Déc 2011, 18:23

T'aurais pas une histoire dans la mythologie à nous offrir? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Arista

avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 20/02/2011
Age : 59
Localisation : Jura

MessageSujet: Re: Se changer soi pour changer le monde   Jeu 22 Déc 2011, 20:13

Avec plaisir !
L'histoire est tirée de la mythologie des arbres.
Il arriva que Pitys, nymphe jeune et chaste, soit convoitée par Pan et Borée, le vent du nord. Pitys lui ayant préféré Pan, Borée se mit à souffler si furieusement que la pauvre nymphe fut précipitée au bas d'une falaise. Pan l'y découvrit à demi-morte et aussitôt la métamorphosa en pin noir. C'est pourquoi, depuis lors, quand Borée souffle en automne, une résine transparente s'écoule des cônes du pin noir ; ce sont les pleurs de Pitys.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Se changer soi pour changer le monde   

Revenir en haut Aller en bas
 
Se changer soi pour changer le monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 16Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» LES GERARD DE LA POLITIQUE – Y en a eu pour tout le monde !
» Comment faire changer le monde ?
» Changer la couleur de ses yeux.
» Changer une lettre dans un mot
» Astuce pour remplacer les bougies de préchauffage

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Notre Sésame :: J'ai envie de ... :: J'ai envie de ...-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: