Notre Sésame
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Groupe de réflexion : Humanisme Respect Dignité
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Nous soutenons:
- La Charte des Indignés: ici
- le RIC: ici pour obtenir :
- l'appel à une Constituante: ici
- la reconnaissance du Vote Blanc : ici
---------------
Mainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 Site10Mainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 DaredareAlveole2Mainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 PfdAlveoleMainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 NsAlveoleMainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 Drh2AlveoleMainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 CriacAlveoleMainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 ACSalveoleMainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 ECEalveoleMainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 McrsAlveoleMainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 Pse13Mainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 Fm10Mainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 DradAlveole

 

 Mainmise populaire sur la création monétaire (divers)

Aller en bas 
4 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Invité
Invité



Mainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 Empty
MessageSujet: Mainmise populaire sur la création monétaire (divers)   Mainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 Clock10Dim 27 Nov 2011, 17:52

Rappel du premier message :

Je voudrais vous inviter à une réflexion commune qui est, en fait, une présomption d’intention de loi.

Présomption parce que, sauf si la poursuite de cette réflexion commune révèle une autre possibilité juridique, seule une loi semble a priori en mesure d’instaurer un régime de mainmise populaire sur la création monétaire ;

Intention de loi parce que les citoyens et les habitants français ne disposent à ce jour ni du parlement ni de la procédure d’initiative populaire qui ratifieraient cette loi. Ils ne peuvent faire qu’une chose : réfléchir ensemble dans l’intention de promulguer en loi, tôt ou tard, par un moyen ou par un autre, un texte (ladite intention de loi) qui les satisferait.

Il nous est possible chacun personnellement de contribuer à écrire un texte qui peut changer l’avenir. Saisissons cette chance. Je propose d’établir :

1. La finalité de la réflexion commune ;
2. Sa raison historique ;
3. Sa méthode;
4. La stratégie de ses partisans.

1°) La finalité de la réflexion commune

La réflexion commune devra déboucher sur un système monétaire dans lequel la création de monnaie serait confiée à l’Etat dans le but de financer les fondements sociaux directement et en tant que de besoin (c’est-à-dire sans contrainte budgétaire); à savoir :

• Armée ;
• Police ;
• Gendarmerie ;
• Justice ;
• Education ;
• Santé ;
• Sécurité sanitaire de l’alimentation ;
• Logement-habitat ;
• Energie ;
• Nature-environnement ;
• Transports ;
• Etc.

Dans tous ces domaines, il faudrait procéder à un inventaire de nos besoins et déterminer au regard de ces besoins la masse monétaire nécessaire au financement d’actions qui nous donnerait satisfaction. Par exemple : Si nous décidons qu'il faut un prof pour 10 élèves max et si nous décidons que les profs doivent être bien payés de façon à attirer des jeunes gens performants, de combien d’euros avons nous besoin ? Nous calculons et la banque centrale émettrait ensuite la quantité de monnaie nécessaire, par des procédures auxquelles il convient de réfléchir.

Naturellement, d’une année sur l’autre, il y aurait grâce à la fiscalité un recyclage de la monnaie déjà émise, en circulation dans les sphères du marché, pour contribuer notamment à la stabilité des prix.

Une telle loi aurait pour corollaire de limiter la création monétaire des banques privées au financement des besoins des ménages par l’octroi de prêts immobiliers ou de prêts à la consommation… Le financement de l’industrie et du commerce serait confié à des banques d’affaires au regard de la fluidité des marchés découlant elle-même de la mobilité de la masse monétaire créée dans les conditions précédentes. La bourse, les assurances, les officines privées de tout poil seraient empêchées de contribuer à la création monétaire.

L’endettement public serait interdit ; l’Etat étant dans l’obligation de créer la masse monétaire nécessaire au bon fonctionnement des fondements sociaux.

La finalité d’une telle loi serait donc au bout du compte de rendre la part principale de la création monétaire publique, flexible et déconnectée du marché tout en permettant le contrôle des citoyens, voire de tous les habitants du pays.

Or, le contrôle des habitants du pays sur la création monétaire se justifie historiquement.

2°) La justification historique de la réflexion commune

Chacun doit savoir qu’il fut un temps où les citoyens d’une nation ont eu des pouvoirs jamais égalés depuis. Il s’agit des Athéniens du 5ème siècle avant JC.

Dès l'âge de18 ans, ils étaient membres de droit de l’assemblée nationale (l’Ecclésia) où ils votaient les lois que leur soumettait le conseil (la Boulée – composée de 500 membres) dont ils étaient sûrs, passés les 30 ans, d’être membres au moins une fois dans leur vie. En effet, les citoyens de plus de 30 ans étaient tirés au sort chaque année pour aller à la Boulée mais avec interdiction d’y venir plus de 2 fois dans leur vie. Chacun laissait donc la place à l’autre, un jour ou l'autre. Ce n’est pas tout. en tant qu'héliastes, ils étaient juges à raison de 6000 tirés au sort chaque année sur 30000. Ils exerçaient, encore par tirage au sort, les charges des différentes magistratures de la cité : contrôle des marchés, contrôles des entrepôts d’armes etc.

La moitié d’entre eux a pourtant fini esclave en Thrace en 322 avant JC. Voici leur histoire.

Du temps de Thémistocle (500 avant JC), une loi portant son nom attribua aux plus entreprenants des Athéniens le droit d’exploiter les mines du Laurion pour créer la monnaie athénienne et en faire commerce, charge à eux d’entretenir par ailleurs une marine de guerre nationale faite de trières et de rameurs athéniens. Bien que les preuves à ce sujet aient disparu, il ressort clairement du travail des historiens que le cahier des charges relatif à une telle loi devait être précis et le financement de cette marine de guerre nationale dûment contrôlé à l’occasion de la reddition des comptes. Après Marathon, il y eut Salamine et l’expansion de l’empire athénien, hauts faits qui attestent de l’utilité d’une telle loi. Les riches étaient responsables de la marine et de l’armée nationales et exerçaient loyalement cette responsabilité. C’est tellement vrai que, par la loi, Athènes avait imposé à ses alliés l’usage de sa propre monnaie : la chouette athénienne.

Athènes aurait pu alors libérer la Terre si elle avait suivi la logique démocratique.

Malheureusement, peu à peu, notamment sous l’influence d’Isocrate (le maître à penser selon moi de Platon) mais aussi parce que les plus pauvres d’entre les Athéniens avaient baissé la garde, cessé de se montrer pointilleux et exigeants sur l’utilisation des fonds, parce qu'il ne leur est pas venu à l'esprit de financer les fondements sociaux, l'oligarchie a pris la situation en main. Des lois sont apparues qui sont à allées à l’inverse de la logique démocratique. Alors que leur devoir était de réclamer l’extension de la démocratie à toute la mer Egée, alors qu’ils auraient pu changer le sort des femmes et des esclaves partout autour d’eux, les citoyens athéniens se sont laissé mignoter par les orateurs formés à l’école de la philosophie et aux ordres des riches et des puissants pour se comporter finalement en véritables parasites sur le dos de leurs alliés et des cités sous l’influence athénienne, de leurs esclaves et de leurs femmes. Ils ont payé cher cette facilité. Convaincus par Isocrate que la paix était la bienvenue, convaincus que leur félicité durerait éternellement, les citoyens athéniens ont lâché du lest, ils ont laissé, au fil des lois, les riches disposer librement de l’argent du Laurion à des fins strictement commerciales si bien que la marine et l’armée nationales se sont vidées au profit de mercenaires. Ces mercenaires étaient des bandes de voyous qui se faisaient payer par le pillage des régions où ils se déplaçaient, qui terrorisaient les populations et qui n’obtenaient finalement que de piètres résultats. Non seulement les citoyens athéniens n'ont pas orienté leur régime vers plus de démocratie mais encore ils se sont mis en danger.

Pendant que ils percevaient leur « théorique », une toute petite allocation au regard des sommes qu’engloutissaient les riches, une broutille concédée par les riches pour qu’ils puissent d’aller au théâtre et de se nourrir a minima, pendant qu’ils vivaient comme des coqs en pâte, les riches et les puissants, Isocrate en tête, demandaient à Philippe de Macédoine de jouer les gendarmes de la mer Egée. Démosthène voulut une autre politique, il tenta de s’opposer à Philippe et à ses alliés qui venaient jusque dans le cœur même d’Athènes faire l'éloge de la Macédoine. Las, Athènes, dès 370, perdait bataille sur bataille jusqu’à ce que, en 322, la messe fût dite à Crannon. Les riches et les puissants restèrent riches et puissants mais ceux des citoyens qui possédaient moins de 2 000 drachmes furent déchus de leur citoyenneté et déportés en Thrace comme esclaves ; 12 000 (selon Plutarque), 20 000 (selon Diodore) ; aux dires des historiens modernes.

Au final la loi de Thémistocle s’avérait nocive. La liberté en est morte. Il faut éviter cette erreur. Il faut se dire que la démocratie exige le contrôle direct des citoyens sur la masse monétaire, il faut établir la mainmise populaire sur la création monétaire.

Car, les mêmes causes produisent les mêmes effets.

Nous avons fait confiance aux riches et aux puissants, à ce système politique fondé sur la philosophie et qui inculque un vivre ensemble sentimental, comparable à celui que prônait Isocrate (quand il appelait à la réconciliation de tous les Grecs contre les Barbares), nous avons aimé notre télé, ses débats interminables, ses blagues, ses farces et… nous voilà esclaves à notre tour ! Avec de pauvres retraites ou contraints d’aller au travail le matin, de rentrer à la fin du jour vidés, épuisés ; avec pour la plupart d’entre nous tout juste de quoi s’approvisionner au supermarché du coin. C’est dire que nous sommes tout juste bons à faire tourner les circuits de la grande distribution au bout desquels se trouvent ceux qui amassent l’argent qu’ils ont créé en amont du circuit de distribution et grâce auquel ils se trouvent bientôt assez riches pour prêter à des nations entières et jouir ainsi d’une rente sur plusieurs générations. Assez riches aussi pour faire faire les lois qui les protègent en faisant du lobbying auprès des gouvernements de l’Europe et de la commission de Bruxelles.

Nous payons encore la mort de la démocratie athénienne, ce régime politique que Clisthène avait voulu et engendré à la suite de Solon. Car, Athènes, la vraie, c’était autre chose !

L’instinct de vérité habitait les artistes et les penseurs. Anaxagore n’a-t-il pas le premier dit que le soleil était une pierre en feu ? On lui fit certes un procès pour cette impiété au regard de la religion de l’époque ; mais finalement il s’en tira. Démocrite n’a-t-il pas le premier, et bien avant Lavoisier, dit : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». Méton n’a-t-il pas le premier établi le calendrier solaire en 365 jours ¼ ? Cette Athènes là fut aussi celle de grands généraux : Miltiade, Thémistocle, Périclès, Nicias, Démosthène (le stratège pas l’orateur), Alcibiade, Thrasybule, Conon, Timothée, Iphicrate etc. Celle de Thucydide, le seul historien libre à travers les siècles. C’est de cette Athènes là que nous devons nous inspirer parce que dans ses principes réside la liberté, garantie et assurée pour tout être humain quels que soient son sexe, sa condition sociale, sa religion, son âge, sa race etc. La révolution française, à travers la déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789, a fait de cette liberté un idéal ; les principes de l’Athènes du 5ème siècle contiennent le pouvoir d’en faire une réalité.

Forts de l’histoire d’Athènes, nous devons refuser que nous-mêmes, nos enfants, nos petits-enfants, notre descendance paient pour rembourser des sommes que les états souverains auraient dû produire librement. Nous devons refuser l’esclavage économique et payer nous-mêmes notre train de vie, tout au long de la vie, en procédant avec méthode.

3°) La méthode de la réflexion commune

La réflexion commune qui conduira à notre mainmise sur la création monétaire ne doit pas être conduite n’importe comment. Nous devons mener cette réflexion commune avec une logique de vérification. Nous devons disposer d’informations fiables et vérifiées.

Le Merle n’a pas la science infuse. La méthode dont je parle ici doit être inventée. Tout d’abord, nous proposons de tester un outil informatisé (que nous appelons prototype d’Elidrom) qui est censé assurer trois fonctions.

• Le débat ;
• L’investigation ;
• La rédaction du texte final.

Le prototype d’Elidrom figure ici :

http://www.le-merle.org/public/fr/index.php?id=3&id_menu=73

Ensuite, il faut aussi une grosse équipe derrière l’outil informatique. Là, il ne faut pas hésiter à sélectionner. Puisque les participants à la réflexion commune sont appelés à se prononcer sur des textes rédigés en toute connaissance de cause, puisqu’ils restent maîtres ainsi de l’évolution de la réflexion commune, la sélection précitée ne peut pas entraîner, en toute logique, de conséquences néfastes. Puisque la réflexion commune sera ancrée dans la vérification, quel que soit le talent des rédacteurs, il ne devrait pas leur permettre (si tant est qu’ils en aient la volonté) de blouser les participants à la réflexion commune.

Nous proposons de recruter un collège athénien néo-fondateur (CAN) ou son équivalent dont la mission serait d’assurer le fonctionnement de l’outil informatique (Elidrom ou son équivalent).

4°) La stratégie des partisans de la mainmise populaire sur la création monétaire

Puisque Pierrot nous y a invités, nous appelons au rassemblement de nos forces. Et nous soumettons les orientations suivantes :

a) Le Merle pourrait se charger de recruter le CAN. Car selon nous, le recrutement de l’équipe qui devra assurer le fonctionnement de l’Elidrom (ou de son équivalent) doit être fait impérativement dans un contexte anti-socratique. Nous avons besoin de personnes qui aiment la vérité, qui se méfient des faux raisonnements et qui savent se détacher de la langue de toc. A cet égard, le texte du « Temps bénéfique des sophistes » constitue un test de lecture très sélectif.

b) Notre Sésame, qui semble bénéficier de techniques informatiques très performantes, pourrait abriter un Elidrom ou son équivalent.

c) Une fois rédigé et validé par les participants à la réflexion commune, le texte de l’intention de loi présumée pourrait être soumis à l’ensemble des habitants du pays par les procédures préconisées par le RIC. On aurait ainsi un test grandeur nature d’une législature d’initiative populaire.

Tout ceci (finalité, raison historique, méthode, stratégie) est à débattre. Mais il faudra sans aucun doute se rencontrer. En effet, que ce soit pour se mettre d’accord sur l’Elidrom ou sur le mode de recrutement de ses animateurs, vu la complexité du projet, on ne pourra, à mon avis, faire l’économie de rencontres physiques.

Mais une chose est sûre : nous n’avons pas le droit d’échouer !

[url][/url][url][/url]


Dernière édition par Aristophane le Lun 28 Nov 2011, 21:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Invité
Invité



Mainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Mainmise populaire sur la création monétaire (divers)   Mainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 Clock10Lun 16 Jan 2012, 17:25

Chère Pyguapa : l'habitant français = nationaux + étrangers. Je décris un système où tout être humain vivant quelque part a le droit de contribuer à la formation de la loi; car c'est bien le sens de l'article 6 de la ddhc de 1789.

Mais tu as raison, il faut savoir être spontané.
Revenir en haut Aller en bas
Narbonne

Narbonne

Messages : 1680
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 69
Localisation : Région Parisienne

Mainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Mainmise populaire sur la création monétaire (divers)   Mainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 Clock10Lun 16 Jan 2012, 18:08

Cela fait des années que je cherche ce que signifiait le terme "citoyen" en 1789.
Il semblerait que ce terme a été utilisé à la place de "sujet du roi" pour marquer les esprits. De plus, je ne connais pas ce qu'etait la définition exacte de sujet du roi. J'ai, quand même, l'impression que les etrangers n'etaient pas inclus dans les citoyens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Mainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Mainmise populaire sur la création monétaire (divers)   Mainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 Clock10Lun 16 Jan 2012, 19:04

A mon avis, citoyen c'est clairement les nationaux. Mais tu as raison le citoyen (habitant de la cité) pourrait aussi inclure les étrangers.

Cela étant, il s'agit bien de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen. Or, l'homme, c'est forcément les nationaux + les étrangers. Ainsi, la formation de la loi ne saurait exclure la contribution de l'étranger. Et puis quels pingres nous serions de réfléchir entre nous sur le contenu de la loi sans tenir compte de l'avis des étrangers. Impossible à gérer. Sachant que le vote du parlement chargé de promulguer les intentions de loi en lois serait composé de nationaux.

L'association de l'étranger à la formation de la loi en préparation du vote du parlement ne présente, à mon avis, aucun danger.
Revenir en haut Aller en bas
Pierrot1
Administrateurs
Administrateurs
Pierrot1

Messages : 3220
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 77
Localisation : Hérault ( languedoc-Rousillon )

Mainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Mainmise populaire sur la création monétaire (divers)   Mainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 Clock10Mar 17 Jan 2012, 14:18

Bonjour Aristophane ,

S'il te plaît relis bien les textes précédents , tu dis que : " C'est d'ailleurs ce que je vais te proposer puisque tu m'as promis de m'aider ".

Et là je te demanderai de bien lire et de bien me comprendre , essayons de ne pas déformer les sens des phrases , c'est très important , voilà exactement ce que moi je t'ai dit , tu verras qu'il y a une petite différence :

" Si non Aristophane , soit bien clair et bien précis , je serai toujours là pour t'aider si ce que tu propose me semble bon. "

Il ne faut voir dans cette phrase aucune promesse absolue , s'il est sûr que je suis prêt à t'aider , mais lis bien , j'y mets des conditions , je pense qu'elles ne t'ont pas échappé.

En effet je ne peux en aucun cas te promettre d'une manière absolue de t'aider , car je n'ai pas encore compris d'une manière claire et précise où tu veux en venir.

Pour l'instant je comprends bien une chose , c'est que tu veux à tout prix nous attirer et nous faire adhérer à ton projet , mais pour moi c'est comme si voulais à tout prix m'attirer dans un tunnel où seul le noir le plus absolu y règne , comment puis-je savoir ce qui m'y attend et à quoi je m'engage.

Tu sais je ne m'aventure jamais sur un chemin , si je ne suis pas absolument certain de l'endroit où il me mène.

Alors , je suis têtu dans ces cas là , je ne fais nullement partie des moutons , la seule chose pour me convaincre , c'est être clair , précis et surtout tout faire pour que le plus idiot d'entre nous tous (moi par exemple) , puisse tout comprendre sans aucune difficulté.

Pour l'instant peut-être que tout le monde à compris , mais moi , je t'en présente toutes mes excuses , rien pour l'instant. Embarassed Embarassed

J'ai la seule impression qu'une secte cherche à m'enrôler. Mainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 4245286173

Tu comprendras bien que dans ces conditions , je ne peux tenir de promesses. Embarassed Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
http://www.notresesame.org/
Invité
Invité



Mainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Mainmise populaire sur la création monétaire (divers)   Mainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 Clock10Mar 17 Jan 2012, 17:58

@Pierrot : Ok, ok, ok. On fait autrement.

Je défends seulement une méthode basée sur la vérification. Je ne vois ni gourou, ni secte là dedans.

Je dis :

1) j'observe une anomalie sociale : ex : trop d'élèves par classe.
2) je me dis que 1 prof pour 10 élèves ça devrait être le maximum
3) j'en appelle aux autres pour savoir s'il est possible ou pas d'avoir un 1 prof pour 10 élèves et à quelles conditions
4) A mesure que l'on réfléchit à ce problème, on écrit un texte clair et contraignant de telle sorte que les élus ne pourront pas faire semblant d'y adhérer et qu'ils seront dans la quasi obligation de le promulguer et de l'appliquer, quitte à nous rendre compte de leurs difficultés éventuelles.
5) Pour réaliser ce prodige où les habitants du pays en viendraient à contraindre leurs élus pour améliorer les conditions de vie, j'ai besoin d'un Elidrom; c'est à dire d'un endroit informatisé où peuvent être échangés des milliers d'informations et votés par des milliers de personnes des textes appelés à devenir la loi.

C'est ainsi que je peux écrire sans faire du personnalisme : "je me donne des objectifs qui répondent à mon besoin" parce que je sais que je ne pourrai pas atteindre ces objectifs et donc satisfaire mon besoin sans le secours des autres. une loi c'est un texte collectif. Simplement pour éviter de tourner en rond je défends mordicus une méthode qui en appelle à la vérification. la vérification était la valeur centrale d'Athènes au 5ème siècle du temps où la démocratie était une réalité; c'est-à-dire avant que les philosophes ne viennent pourrir le débat politique pour servir l'oligarchie.

Est-ce plus clair? Peux-tu me dire ce qui te chiffonne la dedans?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Mainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Mainmise populaire sur la création monétaire (divers)   Mainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 Clock10Mar 17 Jan 2012, 19:02

Ah ah ah Pierrot, je peux t'assurer qu'Aristophane sait se montrer très drôle et son discours est beaucoup plus simple qu'il n'y paraît. Mais tu as entièrement raison de dire courageusement ce qui ne va pas.

Ce qu'il propose de mettre en place c'est que des gens comme toi et moi écrivent nos propres lois. Comment?

Tu sais que la mafia politico-financière nous a lié les poings en nous « imposant » leurs lois. Pour se faire, ils nous bloque le chemin avec la complicité du droit juridique. Nous allons leur démontrer que nous savons jouer sur le même terrain qu'eux. Les français/es, toi et moi, nous ne sommes pas stupides comme ils aiment nous le faire croire.

Pour cela, ils ont utilisé un langage d'élite. Prend pour exemple les courriers de l'administration publique ou une lettre des impôts. Au lieu d'employer des mots simples, ils utilisent des périphrases avec des mots compliqués. En marquant cette distance, ils font tout pour noyer le poisson. Pourtant, on finit bien par comprendre qu'il faut payer ou que l'administration a accepté/refusé notre réclamation. En gros pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué...

Mais ce n'est pas tout, ils nous obligent à respecter une certaine forme avec une certaine structure
comme un jugement d'un tribunal.

L'idée de créer nos lois se fera donc de la même manière en utilisant leur langage.

Pour commencer, on choisira un sujet de débat comme la création monétaire. Pourquoi ce sujet? Vu que nous sommes en pleine « crise » économique...

Chacun/e ira de sa pensée sur un fil de discussion avec ses propres mots, sa propre personnalité, ses tics de langages, etc...

Au vu des interventions, des volontaires rédacteur/rice se chargeront de résumer les arguments sous la forme suivante:


« attendu que » + ….

Sauf qu'à la différence de nos soi-disant élites seront beaucoup plus faciles à lire et à comprendre !
Revenir en haut Aller en bas
Narbonne

Narbonne

Messages : 1680
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 69
Localisation : Région Parisienne

Mainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Mainmise populaire sur la création monétaire (divers)   Mainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 Clock10Dim 22 Jan 2012, 09:18

La création monétaire:

creation monétaire 10 minutes


Dernière édition par Narbonne le Dim 22 Jan 2012, 14:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
jof1947

jof1947

Messages : 93
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 74
Localisation : Carcassonne

Mainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Mainmise populaire sur la création monétaire (divers)   Mainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 Clock10Dim 22 Jan 2012, 13:54

Narbonne a écrit:
La création monétaire:

vidéo de 50 minutes

erreur: vidéo "Reflexions autour d'un systeme electoral juste"
(Démocratie mathématiquement impossible ???)
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.numericable.fr/jos.ferrer/index.htm
Narbonne

Narbonne

Messages : 1680
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 69
Localisation : Région Parisienne

Mainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Mainmise populaire sur la création monétaire (divers)   Mainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 Clock10Dim 22 Jan 2012, 14:59

j'ai effectivement eu un probleme de copié/collé.
Merci bonaventure

l'argent dette

video de 52 minutes
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Mainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Mainmise populaire sur la création monétaire (divers)   Mainmise populaire sur la création monétaire (divers) - Page 4 Clock10

Revenir en haut Aller en bas
 
Mainmise populaire sur la création monétaire (divers)
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Notre Sésame :: Divers :: Rédaction-Investigation - PPN :: Rédaction : Mainmise populaire sur la création monétaire-
Sauter vers: