Groupe de réflexion : Humanisme Respect Dignité
 
AccueilPortailFAQRechercherCalendrierS'enregistrerConnexion
Nous soutenons:
- La Charte des Indignés: ici
- le RIC: ici pour obtenir :
- l'appel à une Constituante: ici
- la reconnaissance du Vote Blanc : ici
---------------


Partagez | 
 

 La fable de l’assistanat qui vise l’Etat-providence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pierrot1
Administrateurs
Administrateurs
avatar

Messages : 3218
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 73
Localisation : Hérault ( languedoc-Rousillon )

MessageSujet: La fable de l’assistanat qui vise l’Etat-providence   Dim 04 Aoû 2013, 08:10

La fable de l’assistanat qui vise l’Etat-providence

Par Laurent Pinsolle (son site)
samedi 3 août 2013

Il y a quelques mois, circulait sur Internet un tableau qui affirmait que pour une famille de 5 personnes, il valait mieux vivre du RSA que travailler au SMIC. Mais un papier fouillé de Rue 89, qui reprend le travail d’ATD Quart-Monde et les travaux de Martin Hirsch démontre que cela est totalement faux.

Un comparatif totalement bidon

Le tableau qui a circulé affirme que pour une famille de 5 personnes, celle dont le chef de famille touche le SMIC aurait 20 280 euros de revenus (en comptant toutes les allocations) contre 20 650 euros pour celle où il ne travaille pas. Mieux, du fait des exonérations de mutuelle santé (CMU), de redevance, d’impôts locaux, de cantine ou des tarifs sociaux, la première famille aurait 12 910 euros de dépenses contraintes (lui laissant 7 370 euros) contre 7 300 pour la seconde (lui en laissant 13 350). En clair, en France, notre système social ne pousse pas à travailler et pousserait à l’assistanat.

Mais cette rhétorique apparemment démontrée par le tableau ne tient pas une seconde, comme le démontre ce travail de fond réalisé par Rue 89. La liste des erreurs est impressionnante : l’oubli du RSA famille pour la première famille, la surestimation des allocations touchées par la seconde, l’allocation logement de la première famille est sous-estimée, alors que celle de la seconde est à nouveau sur-estimée. Dans le domaine des dépenses, le tableau oublie que la famille au SMIC peut elle-aussi bénéficier des exonérations ou des tarifs sociaux dont bénéficie la seconde famille.

Le bilan global n’a strictement rien à voir. La famille dont le chef travaille au SMIC a plus de 5 500 euros de revenus supplémentaires (25 812) alors que celle où il est au RSA en touche plus de 2 000 de moins, soit 18 560. L’écart dépasse 7 000 euros par an. Du coup, pour toutes les autres dépenses (nourriture, vêtements, téléphone…), il reste près de 17 000 euros par an à la...


Lire la suite ici
Revenir en haut Aller en bas
http://www.notresesame.org/
 
La fable de l’assistanat qui vise l’Etat-providence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fable des contrats-types
» La fable des ânes …
» FABLE AFRICAINE : Le Chien, le Singe et le Léopard
» Laura Laune fable la girafe
» Fable du lion de Barbizet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Notre Sésame :: Autres Sujets de Discution :: Economie-
Sauter vers: