Groupe de réflexion : Humanisme Respect Dignité
 
AccueilPortailFAQRechercherCalendrierS'enregistrerConnexion
Nous soutenons:
- La Charte des Indignés: ici
- le RIC: ici pour obtenir :
- l'appel à une Constituante: ici
- la reconnaissance du Vote Blanc : ici
---------------


Partagez | 
 

 Continental : «Une victoire, mais un sacré paquet de cadavres»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pierrot1
Administrateurs
Administrateurs
avatar

Messages : 3218
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 72
Localisation : Hérault ( languedoc-Rousillon )

MessageSujet: Continental : «Une victoire, mais un sacré paquet de cadavres»   Ven 30 Aoû 2013, 12:09

Continental : «Une victoire, mais un sacré paquet de cadavres»

30 août 2013 à 11:20


Le délégué CGT de Continental Xavier Mathieu en janvier 2010 à Amiens. (Photo Pascal Rossignol. Reuters)

Interview Leader de la lutte des «Conti», Xavier Mathieu reconnaît l'importance «psychologique» du jugement, mais refuse tout triomphalisme.

Recueilli par Dominique ALBERTINI

Nulle euphorie chez Xavier Mathieu (photo AFP) après la décision des prud'hommes de Compiègne. Leader emblématique des «Conti», le délégué CGT ressent d'abord «l'amertume» de voir reconnue trop tard la justesse de son combat. Et dresse un sombre bilan humain des 1 120 licenciements de 2010.


Comment réagissez-vous à ce jugement ?



Quand vous perdez un proche, même la condamnation de son assassin ne vous le rendra pas. L'image n'est pas exagérée, même si ce jugement est une sorte de rémission pour les gens. Psychologiquement, ils avaient besoin de voir leur bourreau condamné. A titre personnel aussi, moi qui en ai pris plein la gueule. Beaucoup de gens n'ont jamais retrouvé de travail. Il y a eu des dépressions, des suicides, on s'est fait traiter de voyous. C'est donc une victoire, mais avec un sacré paquet de cadavres.

On est d'autant plus amers que, si la loi donnait la possibilité aux ouvriers d'aller devant la justice pour contester un plan social avant les licenciements, l'usine serait encore là. En réalité, l'actuel gouvernement a fait tout l'inverse avec l'ANI [Accord national sur l'emploi signé en janvier puis transcrit dans la loi, qui limite les possibilités de recours contre les plans sociaux, ndlr]. C'est une attaque inédite contre le code du travail, et c'est un gouvernement de gauche qui l'a fait !

Que vont recevoir les salariés ?

L'usine ne va pas rouvrir, mais ils vont recevoir des indemnités, entre deux et quatre ans de salaires selon les cas, soit entre 40 000 et 70 000 euros environ. L'enveloppe globale approchera les 80 millions d'euros. C'es la moindre des choses vu les conséquences sociales de cette histoire. Sur les 1 120 personnes, seules 300 sont aujourd'hui en CDI, et entre 600 et 500 sont inscrites à Pôle Emploi. Le plan de reclassement n'étais pas à...

Lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
http://www.notresesame.org/
 
Continental : «Une victoire, mais un sacré paquet de cadavres»
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je perds, mais pas que du poids ... (régime et dérèglements... féminins)
» Continental Cup, le Rouen Hockey Elite l'a fait ..
» MENACE SUR LES DONGRIA KONDH La montagne sacrée Survival signale One Voice s'allie et nous ?
» des pâtes, des pâtes, oui mais...
» « Le succès n’est pas un but, mais un moyen de viser plus haut. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Notre Sésame :: Autres Sujets de Discution :: Economie-
Sauter vers: